LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Club Country
    Avec Jessy Pelletier et Annie Plante
    Musique country américaine et canadien anglophone
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

De chansons et de réflexions

Émission matinale

En alternance aux deux semaines -Le logement, un droit / Émission de science

En alternance, aux deux semaines – Points de vue / De chansons et de réflexions

Benoit Paré & Steve Coté

En alternance, aux deux semaines – La Voix de l’itinérance / Tant qu’à consommer

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

J’aime le communautaire

L’Heure Saint-Michel

La Voix de l’itinérance

Les meilleures conversations de Pele Mele

Points de vue

Steve Coté

Tant qu’à consommer
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue – Lancement de programmation de CFLX

Cochaux Show

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Phoenix de Sherbrooke (LHJMQ)

Rendez-vous Nature

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

34ème édition du Party du jour de l’An

Alerte Métallique

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Chansons de circonstance

Clic Franco

Club Country

Dans la peau…

Décibel Chansons

Diapason

Douceurs musicales

Filières Rock

Juke Box International des prénoms

La Séance Hip Hop de Sherbrooke

Le Maître du Métal

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

Musique des années 1980

OK Boomer

Partir en balade

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste au hasard

Zeste musical

Zeste musical en direct

Zeste musical en remixe

SPORTSQUÉBEC demande au gouvernement d’autoriser le retour des parties et des compétitions sportives

4 février 2022

Montréal, le 4 février 2022 – SPORTSQUÉBEC demande au gouvernement du Québec d’autoriser le retour des parties et des compétitions sportives d’ici deux à trois semaines. Le 21 janvier 2022, SPORTSQUÉBEC demandait un plan de reprise du sport en deux étapes : s’entraîner avant de performer. Nous avons appris par la suite que l’étape de l’entraînement a été scindée par la santé publique avec les moins de 18 ans, et les adultes dans un second temps. Il est décevant de constater que l’étape tant attendue de la reprise des parties et des compétitions n’a pas été incluse dans les annonces publiques depuis cette date.

Le retour des entraînements chez les jeunes, et bientôt les adultes, est bienvenu et fort apprécié. Cependant, au cours des dernières semaines, la détresse dont nous sommes témoins chez les jeunes et les moins jeunes athlètes, les entraîneurs et les autres gens impliqués dans le sport ne fait que s’accentuer. Ils ont besoin de savoir à quoi s’attendre, garder le cap vers un objectif tangible, une date précise. Il en va de la santé des Québécois.es.

« Depuis bientôt deux ans, les athlètes des divers sports n’ont pu compléter une saison normale, n’ont pu compléter leurs séries éliminatoires, vivre les tournois sportifs comme ils doivent être vécus. C’est maintenant le temps de repartir les compétitions si on veut espérer une saison sportive qui se termine sur une bonne note. Nous croyons que tous les sportifs et sportives en ont grandement besoin. C’est maintenant une question de santé mentale chez les athlètes et les membres des organisations sportives, ainsi que de survie des clubs. Il est minuit moins une ! » insiste Julie Gosselin, présidente de SPORTSQUÉBEC.

En effet, du côté des fédérations sportives et des divers clubs, pour plusieurs, les adhésions sont en chute libre. Bon nombre d’organisations sportives risquent de disparaître dans les prochains mois. Une organisation sportive est beaucoup plus difficile à remettre en place par la suite, avec des nouvelles personnes et une nouvelle structure. Il en va donc aussi de la survie de plusieurs organisations qui contribuent au développement du sport au Québec. Par ailleurs, en cette période olympique, les impacts d’un arrêt de deux ans de compétition est significatif sur le développement du système sportif québécois et canadien. Notre représentation à long terme sur la scène internationale est compromise. Actuellement, la plupart des Québécois.es ne peuvent participer et compétitionner avec le même niveau de préparation que les athlètes des autres provinces participant à des championnats canadiens.

Le dépassement de soi est au cœur du sport. Il est temps de s’occuper de la santé mentale et physique des athlètes, et de préserver les organisations sportives du Québec. Repartons les parties et les compétitions sportives !

Chez SPORTSQUÉBEC, #OnVeutJouer.

À propos de SPORTSQUÉBEC

SPORTSQUÉBEC, regroupe 66 fédérations sportives provinciales, 17 unités régionales de loisir et de sport et 18 partenaires multisports qui, par leur structure bénévole et permanente, contribuent au développement du sport et à sa pratique universelle. En partenariat avec les organismes québécois et canadiens, SPORTSQUÉBEC assume une place importante dans le leadership du développement du système sportif du Québec par la promotion et la défense des intérêts de la collectivité sportive, ainsi que par la gestion de programmes sportifs tels que les Jeux du Québec, la formation aux entraîneurs, et le Gala Sports Québec. www.sportsquebec.com

SPORTSQUÉBEC, le sport c’est nous.

Pour information :Thierry Gamelin, Directeur communication et marketing

Ajouter une réponse