LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

De chansons et de réflexions

Émission matinale

En alternance aux deux semaines -Le logement, un droit / Émission de science

En alternance, aux deux semaines – Points de vue / De chansons et de réflexions

Benoit Paré & Steve Coté

En alternance, aux deux semaines – La Voix de l’itinérance / Tant qu’à consommer

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

J’aime le communautaire

L’Heure Saint-Michel

La Voix de l’itinérance

Les meilleures conversations de Pele Mele

Points de vue

Steve Coté

Tant qu’à consommer
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue – Lancement de programmation de CFLX

Cochaux Show

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Phoenix de Sherbrooke (LHJMQ)

Rendez-vous Nature

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

34ème édition du Party du jour de l’An

Alerte Métallique

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Chansons de circonstance

Clic Franco

Club Country

Dans la peau…

Décibel chansons

Diapason

Douceurs musicales

Filières Rock

Juke Box International des prénoms

Le Maître du Métal

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

Musique des années 1980

OK Boomer

Partir en balade

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste au hasard

Zeste musical

Zeste musical en direct

Zeste musical en remixe

La vaccination obligatoire et l’assurance-emploi!: Ainsi va, la désinformation

16 octobre 2021

Sherbrooke, le vendredi 15 octobre 2021 – Le Mouvement des Chômeurs et Chômeuses de l’Estrie (MCCE) dénonce l’exercice de désinformation lancée par le Conseil du Trésor et véhiculée par des médias friand de sensationnalisme. À 5 heures ce matin, TVA publiait un texte intitulé

«Vaccination obligatoire: pas d’assurance-emploi pour les travailleurs récalcitrants». Ils ne se gardent même pas une petite gène en terminant ce titre accrocheur par un simple point d’interrogation.

Il faut savoir que c’est la partie employeur (le Conseil du Trésor) qui s’adresse aux médias. Leur volonté est de faire pression sur les employé.es et la peur leur semble un excellent levier. Une grande partie de l’auditoire visé ne lira pas l’article et croira à tort que ces personnes ne pourront pas toucher de chômage.

Dans le texte, on remarque que Service Canada n’avance aucune politique précise. Les informations sont générales et il est bien dit que chaque cas sera évaluées en fonction des circonstances individuelles. «Prétendre que de ne pas se conformer à une demande de l’employeur est directement associé à de l’inconduite excluant les gens de leur droit aux prestations, c’est bien mal connaître le droit en matière d’assurance-chômage» précise Denis Poudrier, coordonnateur de l’organisme.

En effet, l’Arrêt Choinière, décision A-471-95 de la Cour d’appel fédérale (CAF), précisait:

«… tenant compte de la jurisprudence de cette Cour qui s’est employée, à maintes reprises récemment, à répéter qu’on avait eu tort de penser un moment que l’opinion de l’employeur sur l’existence d’une inconduite justifiant le congédiement pouvait suffire à mettre en application la pénalité devenue si lourde de l’article 28…».

Le MCCE se questionne sur la position que prendra la Commission de l’assurance-emploi dans de telles situations. Ce qui est certain, c’est que les employeurs, même le Conseil du Trésor, n’ont pas le pouvoir de décider en cette matière. La Loi, son interprétation et son application sont les prérogatives de la Commission de l’assurance-emploi et des tribunaux appropriés.

«Nous exigeons que le Conseil du Trésor, le patronat et les médias à leur solde cessent immédiatement cette propagande mensongère», affirme M. Poudrier qui dénonce cette pratique qui n’est encore qu’une tentative de diriger l’opinion publique dans un sens unique.

Ce n’est pas du journalisme lorsqu’on ne fait que relayer les propos de l’agence QMI sans soulever la moindre question ni même tenter une certaine analyse du contenu. Si l’Alliance de la Fonction Publique du Canada avait affirmé que leurs membres auraient accès aux prestations en cas de suspension pour non-vaccination, aurions-nous eu droit à un titre du genre: «Vaccination obligatoire: de l’assurance-emploi pour les travailleurs récalcitrants» ?

Renseignements: Denis Poudrier, coordonnateur Mouvement des Chômeurs et Chômeuses de l’Estrie (MCCE)

Ajouter une réponse