LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte rendu sherbrookois

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Le Compte-Rendu sherbrookois offre un regard neuf sur l’actualité locale.

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Nos Émissions Arts et cultures

Midi Musique

avec David Bak

Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy et Lucie Rainville

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Moment charnière imminent dans les télécommunications pour la relance de l’économie canadienne

3 juillet 2020

MONTRÉAL, le 3 juill. 2020 /CNW Telbec/ – Alors que le gouvernement fédéral est sur le point d’annoncer les modalités de son Fonds pour la large bande universelle, d’un montant de 1,7 milliard de dollars, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) en appelle à des règles qui maximiseront la relance économique et la création d’emplois au Canada.

D’emblée, le SCFP salue l’initiative du gouvernement qui permettra d’étendre l’accès à Internet haute vitesse, service critique pour la société et l’économie en période de pandémie. Cependant, alors que le marché de l’emploi et l’économie du Canada traversent des turbulences extrêmes, l’enjeu des retombées régionales et nationales du fonds est crucial.

« Les grandes compagnies de télécommunication qui vont bénéficier du Fonds pourraient être tentées de l’utiliser pour payer des sous-traitants, des filiales et de la main-d’œuvre situés à l’extérieur du pays. Mais on parle ici de fonds publics, alors il faut absolument maximiser les retombées pour l’économie canadienne. L’argent des contribuables doit créer de l’emploi au Canada. Donc, il faut interdire aux entreprises subventionnées par le Fonds d’avoir recours à la sous-traitance à l’étranger ou à des filiales implantées hors du pays pour la réalisation des travaux. Par la suite, il faudra appliquer cette même interdiction à l’exploitation des services de télécommunication dans les régions desservies », a expliqué Nick Mingione, président du Conseil provincial du secteur des communications (CPSC) du SCFP.

Le CPSC a abordé cette revendication en juin dans une lettre au ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, Navdeep Bains, et à la ministre du Développement économique rural, Maryam Monsef.

Selon un sondage réalisé à la demande du SCFP par la firme CROP avant le confinement découlant de la pandémie, les Québécoises et Québécois appuient largement la position exprimée. 86 % des 1011 participants à ce sondage s’opposent à ce que des entreprises de télécommunication délocalisent des emplois à l’extérieur de nos frontières si elles sont subventionnées.

Lorsqu’informés du fait que les compagnies de télécommunication sous-traitent certaines de leurs activités à l’étranger, 84 % des répondants se sont dits inquiets pour la protection de leurs données personnelles, et 84 % également inquiets pour la sécurité nationale.

Le CPSC-SCFP s’apprête d’ailleurs à lancer une campagne publique en faveur de la création d’emplois au Canada dans le secteur des télécommunications.

Comptant près de 122 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 7180 membres du secteur des communications au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

SOURCE: Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Ajouter une réponse