LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Blocages routiers: Des implications qui vont au-delà de l’économie

11 février 2022

MONTRÉAL, le 11 févr. 2022 /CNW Telbec/ – Après le point de presse du premier ministre du Canada Justin Trudeau, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) juge l’approche du gouvernement fédéral timide pour mettre fin au blocage du pont Ambassador et aux barrages des autres axes routiers transfrontaliers. Alors que les chaînes logistiques sont mises à mal par la pandémie, l’économie du pays ne peut se permettre de voir les principaux points de passage des marchandises transitant entre le Canada et les États-Unis être totalement bloqués. Le premier ministre ne donne aucune idée de quand aura lieu une vraie sortie de crise et ne semble pas amener de nouvelles solutions à court terme.

Le droit de manifester est un droit fondamental, mais il ne peut s’exercer au détriment de l’ordre public ou avoir des impacts démesurés sur l’économie.

La situation actuelle démontre un ras-le-bol généralisé d’une bonne partie de la population après plus de deux ans de restrictions liés à la pandémie. Afin de garder la population unie, les gouvernements ont le devoir d’accompagner toutes restrictions des libertés individuelles et des activités économiques par des arguments démontrant leur pertinence en termes sanitaires.

« On comprend tout à fait l’écœurantite aiguë des manifestants et de la population en général, mais prendre d’assaut l’économie n’est pas la solution. On est tous dans le même bateau dans cette crise. La gestion de la pandémie a évidemment généré des frustrations et on les partage, mais peut-être est-il temps de revoir notre approche pour préserver la paix sociale », affirme M. Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

« Combien de temps cela va-t-il perdurer? Chaque jour est un jour de trop et des pertes immenses pour notre économie. Il ne faudrait pas amplifier la baisse de confiance envers nos institutions démocratiques », ajoute M. Blackburn.

À propos du CPQ :
Créé en 1969, le CPQ est une confédération de près de 100 associations sectorielles et de plusieurs membres corporatifs (entreprises, institutions et autres employeurs). Il représente ainsi les intérêts de plus de 70 000 employeurs, de toutes tailles et de toutes les régions, issus des secteurs privé et parapublic. www.cpq.qc.ca

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Ajouter une réponse