LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Cochaux Show
    Avec René Cochaux
    L’actualité littéraire d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Témoins d’ici et d’ailleurs

avec Sarah Anne et Pierre-Célestin

Les réalités de la foi et de l'Église aujourd'hui

Nos Émissions Arts et culture

Mélo Pause

avec Amila Delic

Méli-mélo musical d’ici et d’ailleurs

Phonoscope

avec Claude Émond

Musiques de films… à la radio!

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Élèves de l’École secondaire de Bromptonville

Émission des jeunes de l’ESB

Pêle Mêle

avec Sylvie L. Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec René Cochaux

L’actualité littéraire d’ici et d’ailleurs

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L. Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

La référence de l’information faunique au Québec!

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sport régional

Nos Émissions Musique

En Español SVP

avec Boogát

Le meilleur de la musique latine actuelle

Vibration Reggae

avec Alexandre Boutin

Vibration reggae vous fera voyager musicalement!

BarbaLove

avec Barbara Secours

Des chansons d’amour, encore et encore!

Clic Franco

avec Valérie Girard

Nouveautés musicales québécoises

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Le meilleur de la musique métal

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Votre émission hip-hop à Sherbrooke

Bleu Jazz

avec Alain Robert, Jean-François Martel et Clément Huneault

Blues et jazz à l’apéro

Le Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Le meilleur du rock métal

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Le rock dans tous ses états

Frañol

avec Hugues Montmigny

Un savoureux mélange de chansons en français et en espagnol

En français SVP

avec Vincent Marceau

La meilleure musique franco de toutes les radios

Club Country

avec Jessy Aulis et Annie Plante

Musique country américaine et canadien anglophone

Maniaco Progressif

avec Jean-Pierre Bourgault et Gérald Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut

Le rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent

Calor latino

avec Cesar Gomez

Calor latino s’adresse à tous les amateurs de musique latine

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Rien à déclarer

avec Daniel Desroches, Bernard Chabot et Mathieu St-Hilaire

Musiques bien mélangées

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Curling en fauteuil roulant – Semaine nationale des entraîneurs: L’innovation au service des athlètes

24 septembre 2020

Montréal, 24 septembre 2020 (Sportcom) – Ce que Germain Tremblay a inventé pour le curling en fauteuil roulant se compare à l’évolution du ballon au football, assure Carl Marquis, l’un des pionniers de ce sport au Québec. Après avoir mené son équipe parmi les meilleures au monde, l’entraîneur de Sherbrooke continue même à répondre à des commandes jusqu’en Chine.

Dans le cadre de la Semaine nationale des entraîneurs, Sportcom présente jusqu’à vendredi une série de textes portant sur le travail de personnalités qui s’investissent pleinement pour leurs athlètes dans différents sports, différents milieux.

« Ça n’a pas seulement amélioré nos performances, ç’a amélioré celles de tous les athlètes sur la planète. Ce qu’il a créé, c’est une évolution du sport », affirme Carl Marquis, qui a participé à trois Jeux paralympiques en para-athlétisme avant de se consacrer à ce sport d’hiver.

L’intérêt de Germain Tremblay pour le curling en fauteuil roulant est parti d’une invitation de l’équipe de Marquis au début des années 2010. L’entraîneur arrivait avec une longue feuille de route. Impliqué dans le curling durant plus de 30 ans, il a notamment dirigé des équipes juniors jusqu’aux Championnats canadiens.

Et après avoir assisté à des rencontres de curling en fauteuil roulant lors d’un tournoi à Cape Cod, il n’est pas passé par quatre chemins pour donner son point de vue à l’équipe de Lennoxville.

« Il n’a certainement pas la langue dans sa poche, mais c’est ça qu’on voulait. On ne voulait pas jouer, on voulait performer. On avait le coach idéal pour pouvoir le faire », se rappelle Marquis.

Au final, il fallait faire preuve de plus de stratégie et un lancer de pierre plus précis devenait essentiel. L’esprit créatif de l’ancien enseignant au secondaire s’est alors activé et il a développé une série d’innovations.

Améliorer l’équipement

« L’équipement qu’ils avaient ne servait qu’à tenir la poignée de la pierre au bout d’un bâton. Ensuite, en lançant, ils faisaient tourner le bâton pour faire tourner la pierre d’un côté ou de l’autre », explique Germain Tremblay, qui a notamment enseigné le cours d’initiation à la technologie durant une quinzaine d’années.

D’abord, pour améliorer le lancer de la pierre, l’entraîneur s’est procuré des bâtons télescopiques pour que les curleurs puissent avoir un outil plus long qui réduirait la marge d’erreur.

« De l’endroit où tu tires la pierre au centre de la maison, une erreur dans le déplacement de la main est multipliée par le nombre de bâtons jusqu’à l’autre bout », indique Tremblay, ajoutant avoir aussi utilisé les séances vidéo pour améliorer la technique des curleurs.

Ensuite, il a changé la donne en ajoutant un support articulé au bout du manche, le GTX (pour Germain Tremblay Extender). Cette extension du bâton donne un meilleur contrôle au moment de donner une rotation à la pierre. L’objet fera l’envie d’équipes à travers le monde.

« L’extender en question joue le rôle de la main. Il l’a créé justement pour que lorsqu’on tire, on tire à la bonne place, résume Carl Marquis. Il faut quand même être précis, mais l’outil ne vient pas créer une variable négative, au contraire. »

Germain Tremblay raconte qu’il s’est inspiré de sa propre technique de lancer, qui était critiquée lorsqu’il jouait. Plutôt que de faire tourner la poignée de la pierre au lancer, ce principe vise à toujours lancer avec la poignée placée à 90 degrés et à choisir où y appliquer la poussée pour donner la rotation à la pierre.

L’équipe basée à Magog s’est fait remarquer à l’échelle internationale. Avec son entraîneur, elle a gagné tous les Championnats provinciaux, a remporté le Championnat canadien en 2013 et s’est même classée dans le top-3 mondial.

Les idées de Germain Tremblay ne se sont pas arrêtées là. Il a aussi ajouté une poignée adaptée pour réduire les déviations lors du lancer. La collaboration de l’entraîneur avec l’équipe de Carl Marquis a duré près d’une dizaine d’années.

De son atelier, l’homme de 71 ans continue de répondre à des commandes pour le GTX à l’aide d’imprimantes 3D. Autour de lui sont conservées des traces de ses inventions passées, comme la brosse de curling avec tête articulée ou un accessoire de plastique à fixer à une chaussure pour réduire la friction au moment du lancer. D’autres initiatives allaient même au-delà des règles du jeu, selon les officiels. Au final, il aura mis en action ses idées pour le bénéfice de ses athlètes.

Germain Tremblay conserve son regard critique sur l’équipement de sport et est prêt à faire de nouvelles expériences. Avis aux amateurs de golf, il passe plus de temps sur les terrains ces jours-ci et juge que les bois pourraient être conçus différemment pour éviter que la balle ne fasse un crochet. Il a déjà son idée pour tenter de remédier à la situation.

Rédaction: Mathieu Dauphinais

Ajouter une réponse