LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Les Nuits Impossibles
    Avec Mathieu Lecours
    Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et Étudiants Centre St-Michel

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Tant qu’à consommer

avec ACEF Estrie

Nos Émissions Arts et cultures

Ciné Brunch

avec Jim Boulay

Revue cinéma

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Service de police de Sherbrooke et la Régie de police de Memphrémagog: Perquisition – accès cannabis

21 février 2020

Sherbrooke, le 21 février 2020 –Le Service de police de Sherbrooke et la Régie de police de Memphrémagog -groupe régional : ACCÈS cannabis (Groupe Actions concertées pour contrer les économies souterraines) ont effectué hier une perquisition au 201 rue Bowen Sud .Des informations reçues du public nous ont menées sur place. Il s’agissait d’un lieu où il y avait de la vente de stupéfiants et de la contrebande de tabac. Un homme de 63 ans a été arrêté. Le suspect a été libéré avec une promesse à comparaitre.

Accusations :

Possession de stupéfiants

Trafic de stupéfiants

Possession aux fins de Trafic de stupéfiants

Contrebande de tabac

Bilan de la saisie :

-20 comprimés de méthamphétamine

-874 cigarettes de contrebande

– matériel lié au trafic de stupéfiants.

La lutte contre l’approvisionnement illégal du cannabis implique un partenariat stratégique. Le but, maximiser les effets tangibles pour la répression des organisations criminelles, la prévention auprès du public, notamment pour réduire l’accessibilité aux jeunes, la détection des différentes infractions et la récupération monétaire.

Une pression constante sera donc exercée sur les vendeurs et les mariculteurs. Le cannabis est maintenant réglementé par trois instances juridiques (municipale, provinciale et fédérale) et apportera un défi de taille à nos organisations. Il est anticipé qu’un marché parallèle persistera.

Ce  marché noir est susceptible d’affecter à la baisse les recettes de l’État et de  neutraliser les orientations du projet de loi :

  • Dans une gestion efficace de l’économie souterraine (ACCÈS), les bénéfices attendus de la légalisation dans les domaines de la santé : accès aux mineurs (santé mentale) et de la sécurité publique (la criminalité systémique, désengorger les tribunaux criminels) seront optimisés.
  • Perte des revenus d’impôt associée à la production légale du cannabis;
  • Perte des revenus de taxes associée à la vente au détail;
  • Perte des bénéfices de la SQDC.

Pour signaler de l’information aux policiers pour ce type de crime (ventes illégales et production en vue d’en faire la vente), vous pouvez contacter :

[email protected]

Note importante : De façon anonyme, vous pouvez aussi signaler de l’information aux policiers pour ce crime ou tout autre crime en contactant « Échec au crime au numéro 1-800-711-1800 » ou via le site Web www.echecaucrime.com. Cet organisme est composé de bénévoles, non-policiers, qui se chargent de transmettre l’information aux policiers sans en identifier l’origine.

Source : Martin Carrier, Relationniste Service de police de Sherbrooke

Ajouter une réponse