LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Témoins d’ici et d’ailleurs

avec

Les réalités de la foi et de l'Église aujourd'hui. 

Nos Émissions Arts et cultures

Mélo-pause

avec

Phonoscope

avec Claude Émond

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Nos Émissions Musique

Vibration Reggae

avec

Vibration reggae vous fera voyager musicalement!

BarbaLove

avec Barbara Secours

avec Barbara Secours

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Bleu Jazz

avec

Ponctués de commentaires d'entrevues avec celles et ceux qui font l'actual

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Frañol

avec Hugues Montmigny

Frañol - Musique Latine

En français S.-V.-P.

avec Vincent Marceau

Club Country

avec Jessy Aulis et Annie Plante

Musique country américaine

Maniaco Progressif

avec Jean-Pierre Bourgault et Gérald Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)...

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut.

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Rien à déclarer

avec Mathieu St-Hiliaire, Daniel Desroches et Bernard Chabot

Musiques bien mélangées

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Sans équivoque, les professionnelles exigent que le gouvernement règle la surcharge de travail dans cette négociation

14 octobre 2020

MONTRÉAL, le 14 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Faisant suite à leur ultimatum du 7 octobre dernier, les déléguées de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ et celles de la FIQ | Secteur privé ont pris connaissance des travaux ayant eu lieu à la table de négociation au cours des derniers jours lors d’un Conseil national extraordinaire virtuel. Devant un gouvernement qui refuse d’avancer sur des mesures adressant la surcharge de travail, les 76 000 membres de la FIQ et de la FIQP haussent le ton. Les 24 et 25 octobre prochains, elles refuseront d’être contraintes à demeurer au travail. « Le gouvernement avait cinq jours pour démontrer qu’il avait saisi l’importance de consentir à certaines des solutions importantes mises de l’avant par les infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques. Si des deux côtés, il est souhaité d’obtenir une entente de principe, il faudra mettre l’énergie nécessaire. Alors que nous étions prêtes à négocier nuit et jour, le gouvernement n’a pas voulu mettre autant d’efforts. Il y a bien eu quelques avancées, mais les ouvertures demeurent nettement insuffisantes », d’expliquer Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Le gouvernement refuse encore d’offrir de réelles conditions de travail qui permettront aux professionnelles en soins d’exercer pleinement l’ensemble de leurs compétences, dans des équipes de travail complètes et stables, de même qu’un déploiement de ratios professionnelles en soins/patient-e-s sécuritaires. « Les professionnelles en soins veulent une conclusion positive de la négociation, et ce rapidement. Aux grands maux, les grands moyens », de poursuivre la présidente.

48 heures sans travail forcé
Parmi les actions qu’elles mèneront dans les deux prochaines semaines, les professionnelles en soins refuseront d’être contraintes à demeurer au travail les 24 et 25 octobre prochains. Lors de ces 48 heures, elles entreront travailler pour offrir les soins à leurs patient-e-s, elles pourront faire du temps supplémentaire sur une base volontaire, mais elles refuseront le TSO. « Le réseau de la santé fonctionne depuis trop longtemps en raison du travail forcé des professionnelles en soins qui sont, en très grande majorité, des femmes. L’heure est grave! Ce que les professionnelles en soins vivent au quotidien est insoutenable. Depuis plusieurs mois, ce sont des milliers d’entre elles qui quittent le bateau et d’autres le quitteront bientôt. Non pas qu’elles veuillent abandonner leurs patient-e-s, mais bien parce qu’elles doivent littéralement sauver leur peau », de souligner Jérôme Rousseau, vice-président et co-responsable de la négociation.

La Fédération est d’avis que si le gouvernement veut arriver à une entente négociée, il est impératif que ses représentant-e-s à la table de négociation soient conscient-e-s que le temps presse. « Le gouvernement ne cesse de répéter qu’il cherche des solutions aux problèmes actuels. Il veut pouvoir donner les soins à la population? Tant mieux, c’est ce que les professionnelles en soins veulent aussi! Nous avons fait le tour du jardin et les discussions qui tournent en rond, c’est assez. Si certains pas ont été franchis par le gouvernement au cours des dernières heures, il faut que ce dernier passe davantage à l’action. Les professionnelles en soins sont prêtes et déterminées à ce que leurs conditions de travail changent après tant d’années à être méprisées, exploitées et dupées par les divers gouvernements et gestionnaires. Voilà le message que le gouvernement de François Legault doit comprendre. Pas dans des mois, maintenant! », Roberto Bomba, trésorier et co-responsable de la négociation.

À propos de la FIQ
La FIQ est une organisation syndicale qui compte près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. La FIQ est une organisation féministe, composée à près de 90 % de femmes, vouée à la défense de ses membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.

SOURCE: Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ

Ajouter une réponse