LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Témoins d’ici et d’ailleurs

avec Sarah Anne et Pierre-Célestin

Les réalités de la foi et de l'Église aujourd'hui

Nos Émissions Arts et culture

Mélo Pause

avec Amila Delic

Méli-mélo musical d’ici et d’ailleurs

Phonoscope

avec Claude Émond

Musiques de films… à la radio!

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Élèves de l’École secondaire de Bromptonville

Émission des jeunes de l’ESB

Pêle Mêle

avec Sylvie L. Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec René Cochaux

L’actualité littéraire d’ici et d’ailleurs

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L. Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

La référence de l’information faunique au Québec!

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sport régional

Nos Émissions Musique

En Español SVP

avec Boogát

Le meilleur de la musique latine actuelle

Vibration Reggae

avec Alexandre Boutin

Vibration reggae vous fera voyager musicalement!

BarbaLove

avec Barbara Secours

Des chansons d’amour, encore et encore!

Clic Franco

avec Valérie Girard

Nouveautés musicales québécoises

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Le meilleur de la musique métal

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Votre émission hip-hop à Sherbrooke

Bleu Jazz

avec Alain Robert, Jean-François Martel et Clément Huneault

Blues et jazz à l’apéro

Le Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Le meilleur du rock métal

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Le rock dans tous ses états

Frañol

avec Hugues Montmigny

Un savoureux mélange de chansons en français et en espagnol

En français SVP

avec Vincent Marceau

La meilleure musique franco de toutes les radios

Club Country

avec Jessy Aulis et Annie Plante

Musique country américaine et canadien anglophone

Maniaco Progressif

avec Jean-Pierre Bourgault et Gérald Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut

Le rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent

Calor latino

avec Cesar Gomez

Calor latino s’adresse à tous les amateurs de musique latine

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Rien à déclarer

avec Daniel Desroches, Bernard Chabot et Mathieu St-Hilaire

Musiques bien mélangées

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Rencontre des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture: Des orientations satisfaisantes sur des enjeux importants

30 novembre 2020

Longueuil, 27 novembre 2020 – L’Union des producteurs agricoles (UPA) est satisfaite des orientations retenues aujourd’hui à la réunion des ministres de l’Agriculture du Canada, plus particulièrement en ce qui concerne les frais exorbitants imposés par certains grands détaillants et les programmes de gestion des risques d’entreprise (GRE).

Rappelons que plusieurs grands distributeurs alimentaires, tels Walmart Canada, United Grocers (Metro, Super C, etc.) et le Groupe Loblaw (Maxi, Provigo, etc.), ont annoncé à leurs fournisseurs ces derniers mois une série de frais et de pénalités qui ont amplifié l’inquiétude du milieu agroalimentaire quant à leur rapport de force avec les détaillants.

« Le milieu agroalimentaire vit depuis longtemps ce type de situation préjudiciable. Les transformateurs alimentaires canadiens et, par conséquent, les producteurs agricoles ont littéralement perdu la capacité de négocier des prix justes pour leurs produits », a déclaré le président général de l’UPA, Marcel Groleau.

Avec plus de 80 % des achats alimentaires au pays, Loblaw-Provigo, Sobeys-IGA, Metro, Walmart et Costco ont un pouvoir incroyable sur la filière agroalimentaire canadienne et ne se gênent pas pour l’imposer. Face à cette situation préoccupante, la ministre canadienne de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, coprésideront un comité pancanadien examinant les pratiques des détaillants et des distributeurs. Ce comité définira des pistes de solution et déposera son rapport au mois de juillet 2021. À ce chapitre, l’UPA salue l’initiative du ministre Lamontagne, qui a soulevé et défendu cet enjeu auprès de ses homologues fédéral, provinciaux et territoriaux.

Programmes fédéraux de GRE

Les programmes fédéraux de GRE (Agri-stabilité, Agri-investissement et Agri-protection) sont censés permettre aux entreprises agricoles de gérer les risques climatiques (aléas météorologiques imprévisibles), phytosanitaires (maladies des cultures ou animales) et commerciaux (instabilité des marchés) qui mettent en péril leur rentabilité. À l’heure actuelle, tant les budgets alloués que les paramètres des programmes de GRE ne permettent pas de couvrir adéquatement ces risques. Même si la proposition fédérale au regard d’Agri-stabilité est imparfaite, l’Union est tout de même encouragée par le sérieux des discussions et continuera de participer activement au débat.

« Les agriculteurs et les agricultrices ne peuvent pas continuer d’assumer seuls la pression exercée par les conflits commerciaux, les ententes internationales, l’importation massive d’aliments étrangers, les changements climatiques, les attentes sociétales et les maladies des cultures et des troupeaux. Ils doivent pouvoir compter sur des programmes de GRE fiables, performants et financés adéquatement », a conclu Marcel Groleau.

Source : Jessica Blackburn, Chargée des relations de presse et des réseaux sociaux

Ajouter une réponse