LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et Étudiants Centre St-Michel

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Tant qu’à consommer

avec ACEF Estrie

Nos Émissions Arts et cultures

Ciné Brunch

avec Jim Boulay

Revue cinéma

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Le projet de Loi du ministre Roberge proposant l’abolition des commissions scolaires sera étudié au mérite en Estrie

1 octobre 2019

1er octobre 2019 – Le président de la Commission scolaire des HautsCantons, Yves Gilbert, a déclaré que le projet de loi déposé cet après-midi par le ministre de l’Éducation, François Roberge, à l’Assemblée nationale du Québec sera étudié au mérite par les commissions scolaires de la région de l’Estrie. « Personne ne sera étonné de m’entendre dire, a poursuivi monsieur Gilbert, que je suis profondément déçu que le gouvernement de la CAQ ait mené sa réflexion de réforme de la gouvernance scolaire sans nous mettre dans le coup. Je crains pour l’autonomie de la région et surtout pour des régions semi-urbaines et rurales, comme celle où se trouve notre commission scolaire. »

Au cours des prochains jours, les commissions scolaires de la région étudieront le projet de loi du ministre Roberge et chercheront à mieux comprendre les tenants et les aboutissants de cette loi pour la réussite des élèves. Pour monsieur Gilbert, « il est évident que nous ne pouvons commenter ce projet de loi dans ses détails, sans comprendre toutes les conséquences que celui-ci pourra avoir dans la vie de nos écoles et de nos communautés. Pour moi, le gouvernement, par ce projet de loi, menace l’autonomie des régions, la capacité du milieu de s’impliquer démocratiquement dans la vie scolaire et la possibilité d’avoir de l’influence sur son développement et son rayonnement, surtout en région rurale. » Monsieur Gilbert a conclu en disant qu’au cours des prochaines semaines, « nous discuterons avec tous les commissaires et nous déciderons d’un commun accord de la position que nous adopterons devant ce projet de loi du ministre Roberge.

Nous tiendrons les médias informés de nos opinions sur ce dernier. Chose certaine, nous souhaitons établir un dialogue sur l’avenir de la gouvernance scolaire avec nos communautés et nos représentants élus à l’Assemblée nationale. La démocratie scolaire ne doit pas se décider qu’à Québec : cela concerne aussi les régions. » En Estrie, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, la Commission scolaire des Hauts-Cantons et la Commission scolaire des Sommets ont convenu d’adopter une position commune. Monsieur Yves Gilbert, le président de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, a été désigné comme porte-parole francophone alors que le président de la Commission scolaire Eastern Townships, Mike Murray, agira comme porte-parole anglophone. – 30 – Source : Yves Gilbert Renseignements : Mélanie Breton

Ajouter une réponse