LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Les Nuits Impossibles
    Avec Mathieu Lecours
    Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte rendu sherbrookois

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Le Compte-Rendu sherbrookois offre un regard neuf sur l’actualité locale.

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Nos Émissions Arts et cultures

Mélo-Pause

avec

Phonoscope

avec Claude Émond

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

Midi Musique

avec David Bak

Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut.

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Ottawa octroie de l’aide d’urgence aux refuges pour femmes et aux centres pour victimes de violence en Estrie

14 septembre 2020

Sherbrooke, QC, le 14 septembre 2020 – Au nom du gouvernement du Canada, les députées fédérales Marie-Claude Bibeau et Élisabeth Brière (respectivement ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique) ont annoncé la somme de 124 000 dollars pour venir en aide à cinq maisons d’hébergement pour femmes et centres pour victimes d’agressions sexuelles de la région.

L’Escale, la Maison Séjour et la Méridienne recevront chacune 33 000 dollars. Les centres tels que le SHASE (Soutien aux hommes agressés sexuellement en Estrie) et le CALACS (Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) recevront respectivement 15 000 et 10 000 dollars chacun. Alors que les maisons d’hébergement pour femmes rapportent une augmentation significative d’appels de détresse dus à la pression exercée par la COVID-19, le confinement est venu complexifier le travail des centres pour femmes et celui moins connu pour les hommes.

Ces sommes s’inscrivent dans le cadre de l’entente conclue entre Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) et le Secrétariat à la condition féminine (SCF) du Québec. En tout, une aide d’urgence de 8,76 millions de dollars a été octroyée par le gouvernement du Canada au gouvernement du Québec depuis le début de la pandémie afin de venir en aide aux personnes qui fuient de la violence.

« Depuis le début de la crise, je suis constamment en contact avec les intervenants sociaux qui ont vu leur travail essentiel se complexifier. J’ai pu constater les défis auxquels font face les centres d’hébergement et les services d’aide aux personnes victimes de violence. C’est pourquoi nous nous devons d’adopter une approche globale et coordonnée pour s’assurer de répondre à leurs besoins, et cette annonce représente un pas dans la bonne direction », rappelle la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière.

« L’isolement causé par la crise de la COVID a malheureusement amplifié les cas de violence dans les foyers et c’est pourquoi nous appuyons les centres d’aide. C’est toujours difficile de constater que cette réalité est encore bien présente chez nous aussi, mais je suis fière de faire partie d’un gouvernement qui réagit rapidement lorsqu’il s’agit de venir au secours des personnes les plus vulnérables », a commenté celle qui a été au cœur de la Politique féministe de développement international du Canada, Marie- Claude Bibeau.

« Sachant que la période de confinement était difficile pour ces femmes, il était important qu’elles puissent se sentir soutenues. Nos services d’hébergement ont été maintenus malgré la pandémie, même si nous avons dû adapter nos façons de faire afin de respecter les directives gouvernementales et agir en prévention. L’aide du gouvernement a été plus que la bienvenue », explique la directrice générale de l’Escale, Céline Daunais-Kenyon.

Rappelons que Madame Brière a rencontré le 5 août dernier le directeur général du SHASE pour discuter des enjeux propres à l’organisme destinés aux hommes, dont les capacités d’accueil sont toujours réduites malgré la reprise des suivis externes en présentiels.

Faits en bref

  • Le projet de loi C-75 marque une nouvelle étape dans la transformation du système de justice pénale en durcissant les lois criminelles en matière de voies de fait conjugales. Ce projet de loi établit des peines maximales plus lourdes pour les récidivistes et prévoit l’inversion du fardeau de la preuve au moment de la mise en liberté sous caution pour les récidivistes.
  • La résidence permanente conditionnelle qui exigeait que les partenaires parrainés vivent avec leurs commanditaires pendant deux ans afin de maintenir leur statut au Canada a été éliminée pour protéger les conjoints vulnérables en danger.
  • La stratégie Il est temps : la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe s’inscrit dans la foulée des initiatives fédérales afin de combler des lacunes importantes pour soutenir les femmes et les
  • À ce jour, le gouvernement du Canada a investi plus de 200 millions de dollars dans la prévention de la violence fondée sur le sexe, le soutien aux personnes survivantes et à leur famille, et la création de systèmes juridiques et judiciaires plus réactifs. Le gouvernement du Canada a fait de Condition féminine Canada un ministère officiel (FÉGC).

Sources: Jean-Sébastien Comeau Attaché de presse Bureau de l’hon. Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead

Antoine Forcier Attaché politique, Élisabeth Brière, députée de Sherbrooke Secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique

Ajouter une réponse