LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Sports Estrie
    Avec Michael Innes, Mickael Langlois et Nicolas Pelletier
    Sport régional
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

En route vers l’Hôtel de ville

avec Alain Roy

Émission matinale

avec

à venir

Info Weekend

avec Robert Legault

à venir

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Élèves de l’École secondaire de Bromptonville

Émission des jeunes de l’ESB

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et les étudiants du Centre Saint-Michel de Sherbrooke

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Nos Émissions Arts et culture

Pêle Mêle

avec Sylvie L. Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec René Cochaux

L’actualité littéraire d’ici et d’ailleurs

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L. Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

La référence de l’information faunique au Québec!

Sports Estrie

avec Michael Innes, Mickael Langlois et Nicolas Pelletier

Sport régional

Nos Émissions Musique

La Playlist Country

avec Jason Dupuis

Le meilleur de la musique country d’hier à aujourd’hui

Zeste musical en remixe

avec Sylvie L. Bergeron et Patrice Desmarais

Les choix coups de cœur de nos personnalités issues de différents horizons

On jase de toi

avec Alex Trudel

Émission musicale avec des entrevues dynamiques

Sous un ciel Blues

avec Martin Lachance

Découvrir le BLUES sous tous ses styles, influences et artiste

Zeste musical

avec Sylvie L. Bergeron et Patrice Desmarais

Les choix coups de cœur de nos personnalités issues de différents horizons

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

BarbaLove

avec Barbara Secours

Des chansons d’amour, encore et encore!

Clic Franco

avec Valérie Girard

Nouveautés musicales québécoises

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Le meilleur de la musique métal

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Votre émission hip-hop à Sherbrooke

Bleu Jazz

avec Alain Robert, Jean-François Martel et Clément Huneault

Blues et jazz à l’apéro

Le Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Le meilleur du rock métal

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Le rock dans tous ses états

Frañol

avec Hugues Montmigny

Un savoureux mélange de chansons en français et en espagnol

En français SVP

avec Vincent Marceau

La meilleure musique franco de toutes les radios

Club Country

avec Jessy Pelletier et Annie Plante

Musique country américaine et canadien anglophone

Maniaco Progressif

avec Jean-Pierre Bourgault et Gérald Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut

Le rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent

Calor latino

avec Cesar Gomez

Calor latino s’adresse à tous les amateurs de musique latine

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Nuisances sonores de l’entreprise Bitfarms de Sherbrooke: Les citoyens ont atteint leur limite

7 juillet 2021

Sherbrooke, le 7 juillet 2021 – Plusieurs citoyennes et citoyens vivant depuis près de deux ans avec les nuisances sonores de l’entreprise Bitfarms de Sherbrooke, se sont présentés devant les médias ce matin, accompagnés des conseillers municipaux Marc Denault et Paul Gingues, afin de réclamer des mesures drastiques pour faire cesser définitivement le bruit et les vibrations qui nuisent à leur santé ainsi qu’à leur qualité de vie.

La maire de Sherbrooke doit choisir son camp

La maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a témoigné plusieurs fois au cours des derniers mois de sa sensibilité face à la situation qui afflige ses citoyennes et ses citoyens. Pourtant, il n’a assumé aucun leadership dans l’objectif de faire respecter le règlement municipal qui oblige tout citoyen ou entreprise à conserver le bruit de ses activités dans les limites de son terrain. Lundi dernier, à l’occasion de la dernière séance du conseil municipal avant les vacances estivales, les citoyens ont demandé au maire de choisir son camp, l’entreprise privée ou la santé de ses citoyens. Il a également été invité à venir constater l’échec lamentable des démarches pour faire cesser le bruit.

« La Ville nous a complètement abandonnés. Nous nous battons sans relâche, depuis près de deux ans, pour retrouver notre qualité de vie, pour protéger notre santé ainsi que celle de nos enfants et pour pouvoir jouir de notre lieu de résidence. Nous sommes à bout de souffle et malgré notre volonté de collaborer avec l’entreprise et les autorités, nous avons atteint notre limite. Assez, c’est assez ! Le problème doit se régler maintenant », a clamé Benjamin Côté, un père de famille qui s’est investi sans compter ses heures depuis près de deux ans pour retrouver la quiétude de la maison familiale située près de la rivière.

Passer à l’action pour mettre un terme à cette saga

Le comité de citoyen réclame que le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC) exige une diminution du nombre de mégawatts autorisé pour l’exploitation de l’entreprise en raison de la pollution sonore et thermique causée par l’usine de cryptomonnaie. Le comité espère que le maire de Sherbrooke appuiera cette requête. Les personnes affectées aimeraient également que la Ville de Sherbrooke mette un terme définitif à cette saga en agissant comme facilitateur pour relocaliser l’entreprise.

« Nous avons accompagné les citoyens depuis le début. Notre objectif était d’agir comme facilitateurs entre les parties afin de s’assurer que le problème se règle rapidement. Nous constatons la détresse des familles de nos districts respectifs et nous devons agir rapidement pour les aider. C’est pourquoi nous sommes à leurs côtés aujourd’hui, pour réclamer des actions immédiates et à leur entière satisfaction », ont déclaré les conseillers Denault et Gingues.

Un énorme manque de considération pour la population sherbrookoise

Voyant que les démarches de l’entreprise pour atténuer les nuisances sonores ne conduisent à aucun résultat, le comité de citoyens a transmis récemment une demande de rencontre au président de Bitfarms Ltd, monsieur L. Geoffrey Morphy, afin de lui présenter la problématique et de collaborer à la recherche d’une solution durable. Malheureusement, de chef d’entreprise n’a même pas transmis un accusé de réception aux signataires de la lettre, démontrant son manque de considération pour cette situation ayant une incidence directe sur la vie de nombreuses familles sherbrookoise.

Rappelons que le processus d’amélioration dans lequel s’est engagé Bitfarms de Sherbrooke n’aurait pas eu lieu sans le travail acharné et les démarches du comité citoyen. En effet, dans les derniers mois, les membres du comité ont sollicité l’appui de la Ville de Sherbrooke ainsi que des directions régionales du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC) et de la Santé publique. D’ailleurs, le MELCC s’est saisi du dossier, en décembre dernier, en exigeant que Bitfarms Sherbrooke obtienne un certificat d’autorisation et par le fait même qu’elle prouve qu’elle respecte les normes environnementales en matière de bruit.

Source : Charles Miquelon – Au nom du Comité citoyens

Ajouter une réponse