LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte rendu sherbrookois

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Le Compte-Rendu sherbrookois offre un regard neuf sur l’actualité locale.

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Nos Émissions Arts et cultures

Mélo-Pause

avec

Phonoscope

avec Claude Émond

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

Midi Musique

avec David Bak

Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut.

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Négociation des professionnelles en soins – Les soins de santé sont à l’agonie. Nous sommes la solution

15 septembre 2020

MONTRÉAL, le 15 sept. 2020 /CNW Telbec/ – C’est sous le thème « Les soins de santé sont à l’agonie. Nous sommes la solution. » que la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec — FIQ a donné le coup d’envoi de sa nouvelle campagne publicitaire dans le cadre de la présente négociation avec le gouvernement du Québec pour le renouvellement de la convention collective des 76 000 professionnelles en soins qu’elle représente. La nuit dernière, c’est par le biais de projections urbaines dans 4 régions de la province, que la FIQ a entamé une campagne d’affichage partout au Québec.

« Si le gouvernement ne bouge pas rapidement, l’automne sera chaud. Une série d’actions est prévue au cours des prochaines semaines afin de lancer un message fort au gouvernement. Après l’agonie, c’est la mort. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et la présidente du Conseil du trésor, Sonia Lebel, ont la chance de marquer l’histoire en sauvant littéralement le réseau de la santé. Ils doivent avoir l’écoute que tous leurs prédécesseur-es-s n’ont pas eu et mettre en place les solutions de celles qui sont aux premières loges, les professionnelles en soins », de déclarer Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Des solutions porteuses!
Des professionnelles en soins pouvant exercer pleinement l’ensemble de leurs compétences, dans des équipes de travail complètes et stables, de même qu’un déploiement de ratios professionnelles en soins/patient-e-s sécuritaires auront des impacts majeurs tant sur les professionnelles que sur la qualité des soins offerts aux patient-e-s. « En posant ces gestes concrets, le gouvernement peut reconnaître pleinement l’apport essentiel des professionnelles en soins et par le fait même, améliorer significativement leurs conditions de travail tout en agissant positivement sur la qualité des soins offerts à la population », d’exprimer la présidente. Pour la FIQ, si la présente négociation se déroule dans un contexte hors du commun, la pandémie aura aussi permis à la population de mieux comprendre le piètre état du réseau de la santé et les conséquences désastreuses des mauvais choix politiques faits depuis de nombreuses années. Les solutions qu’elle propose sont celles qui sont les plus porteuses à court, à moyen et à long terme « La première vague de la COVID-19 a montré que les revendications de longue date des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et des perfusionnistes cliniques sont judicieuses et qu’il faut mettre en place rapidement des solutions aux divers problèmes qui grugent le réseau de la santé », de souligner Denis Cloutier, président du FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et dont l’établissement choisi pour la projection fait partie.

L’échec de la gestion traditionnelle
Les professionnelles en soins étaient déjà à bout de souffle avant le début de la pandémie, mais leur santé physique et mentale a été amenée à niveau de fragilité extrême au cours des derniers mois. « Les méthodes de gestion des 20 dernières années, axées sur des principes uniquement comptables, ont poussé le système de santé à l’échec, en introduisant toujours plus de mobilité et de flexibilité. Si nous voulons que la population québécoise puisse avoir accès à un système de santé public digne de ce nom, il faut que le gouvernement redonne les moyens de soigner à cette main-d’œuvre essentielle, composée majoritairement de femmes. Si nous ne voulons pas encore assister au départ de centaines de professionnelles comme ce fut le cas dans les derniers mois tout en étant en mesure d’attirer de la nouvelle main-d’œuvre dans le réseau, le gouvernement doit s’engager à offrir un système orienté sur la qualité et la sécurité des soins, et le respect de ses salariées », de poursuivre la présidente.

Pour la FIQ, il faut rapidement agir sur plusieurs fronts et une conclusion positive pour le renouvellement de la convention collective aurait plusieurs effets bénéfiques tant pour les professionnelles en soins que pour la population québécoise. « Nous convions monsieur Dubé et madame Lebel à participer activement à ce grand coup de barre et ainsi, régler de manière décisive le plus grand nombre de problèmes du réseau de la santé des vingt dernières années », de conclure madame Bédard.

À propos de la FIQ
La FIQ est une organisation syndicale qui compte près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. La FIQ est une organisation féministe, composée à près de 90% de femmes, vouée à la défense de ses membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.

SOURCE: Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ

Ajouter une réponse