LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Mission de recrutement en France pour répondre aux besoins de main-d’œuvre

23 mars 2022

Sherbrooke, le 23 mars 2022 – Ce vendredi 25 mars, le Cégep de Sherbrooke et des partenaires de la région mettront le cap sur la France dans le but de recruter des étudiantes et des étudiants pour contribuer à répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises d’ici.

Objectif recrutement

La mission, qui se déroulera jusqu’au 13 avril, aura pour objectif d’aller à la rencontre de plus de 300 étudiantes et étudiants en cours de formation qui seront invités à venir terminer leurs études au Cégep de Sherbrooke pour ensuite travailler dans des entreprises de l’Estrie. Cinq Instituts Universitaires de Technologie (IUT) et trois Lycées/Académies situés dans les villes de Rennes, Vannes, Lannion, Carcassonne, Montpellier et Nice seront visités par la délégation estrienne.

Les étudiantes et les étudiants intéressés pourront être admis aux sessions d’automne 2022 et d’hiver 2023. Ils auront de plus la possibilité de participer aux différentes formules salaire-études offertes par le Cégep pour réaliser des stages ou des emplois étudiants, facilitant ainsi leur intégration à leur futur milieu de travail.

Ces étudiantes et ces étudiants français évoluent dans des domaines qui connaissent une grande pénurie de main-d’œuvre au Québec, soit en génie mécanique, en maintenance industrielle, en génie électrique, en génie civil, en systèmes ordinés, en informatique ainsi qu’en environnement, hygiène et sécurité au travail.

Un plus pour notre région

« Fidèle à sa mission éducative et ayant à cœur de contribuer à l’essor de sa région, le Cégep de Sherbrooke est heureux de participer à la mise en œuvre de ce projet porteur qui propose une réponse aux besoins de main-d’œuvre dans les entreprises de l’Estrie. Ces étudiantes et ces étudiants français viendront s’établir dans notre région et participer à sa vitalité, ce qui contribuera à enrichir et à diversifier notre milieu de vie », a affirmé Annick Wishnowsky, responsable du Service de liaison cégep-entreprises.

Chez Sherbrooke Innopole, on se réjouit de l’arrivée prochaine de cette relève très attendue, comme en témoigne Sylvain Durocher, directeur général : « En participant à cette mission, notre organisation, sous l’égide de l’initiative Ma carrière à Sherbrooke, souhaite agir en amont du marché du travail. En effet, l’attraction de cette relève très prisée est impérative pour, par la suite, veiller à la rétention en facilitant l’intégration de ces jeunes talents au sein des entreprises sherbrookoises. Nous sommes très heureux de pouvoir le faire en collaboration avec les acteurs régionaux, occasionnant du coup une plus grande force de frappe ».

Du côté de la MRC Memphrémagog, cette initiative permettra de stimuler le recrutement d’employés pour l’ensemble des entreprises du territoire : « Nous souhaitons mettre en valeur les atouts de notre région auprès des étudiants français, tout en faisant ressortir les avantages de travailler pour les entreprises implantées sur notre territoire. Cette collaboration avec le Cégep de Sherbrooke nous permet un maillage idéal entre les programmes d’études offerts en France et les besoins concrets de nos entreprises », a déclaré Véronique Corriveau, conseillère aux entreprises, spécialisée en ressources humaines.

Des retombées concrètes

Les entreprises participantes pourront accueillir deux à trois stagiaires français et les embaucher une fois leurs études terminées.

Pour Nathalie Blais, directrice des ressources humaines chez Egzatek, une entreprise reconnue mondialement pour la conception, la fabrication, l’installation et la réparation d’équipements de production, ce projet permettra d’engager des diplômés en génie mécanique, en génie électrique et en maintenance industrielle, une denrée rare : « Nous pourrons accueillir plus d’étudiantes et d’étudiants et former notre relève grâce à la formule en alternance travail-études du Cégep de Sherbrooke. D’ici 3 ans, soit en 2026, 15 % de notre main-d’œuvre qualifiée quittera pour la retraite. Ce projet nous permettra donc de combler une partie de ce manque d’effectif ».

Alexandra Bélanger, directrice Talents et Culture chez Kezber, chef de file en solutions d’affaires informatiques depuis 25 ans, note pour sa part que la mission pourra contribuer à compléter l’équipe multidisciplinaire de plus de 100 spécialistes des technologies de l’informatique évoluant à Magog, Brossard et Drummondville : « Pour Kezber, cette mission est une très belle occasion de faire valoir l’entreprise auprès de gens spécialisés. Il s’agira d’un moment privilégié pour discuter des possibilités de carrière offertes chez Kezber. Nous souhaitons par cette mission intégrer dans notre équipe plusieurs nouveaux Kezbériens et nouvelles Kezbériennes. »

Grâce à cette initiative de recrutement en sol français, le Cégep de Sherbrooke et ses partenaires de l’Estrie ont bon espoir de pouvoir faire une différence pour les entreprises de la région qui peinent à recruter et à engager des talents formés et disponibles pour travailler.

Ajouter une réponse