LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Mathieu Morin représentera le Parti Vert du Canada dans Sherbrooke

13 juillet 2019

SHERBROOKE, 13 juillet 2019

L’étudiant de l’Université de Sherbrooke, Mathieu Morin, est fier d’annoncer sa candidature aux élections fédérales
de 2019 dans la circonscription de Sherbrooke. C’est sous la bannière du Parti Vert du Canada qu’il se présente dans le but de défendre les intérêts des Sherbrookois pour les quatre prochaines années.

Participant sans cesse depuis sa jeunesse à des activités pour embellir et préserver l’environnement, Mathieu est la représentation fidèle de la jeunesse verte d’aujourd’hui. C’est en 2015, pendant sa technique juridique au Cégep de l’Assomption, qu’il se présente pour la première fois aux élections au côté des verts. Trois ans plus tard, après avoir entamé son Baccalauréat en Droit/MBA à l’Université de Sherbrooke, il n’a toujours pas cessé de s’impliquer dans des causes rejoignant ses combats non seulement environnementaux, mais aussi sociaux. C’est pourquoi il se présente aux élections générales québécoises de 2018 dans la circonscription de Saint-François, toujours sous une bannière verte. Il est cette année de retour en force dans Sherbrooke, toujours fidèle à son parti et à ses idées, prêt à se battre pour la population de Sherbrooke.

Environnement

C’est l’enjeu numéro un au Canada pour cette campagne électorale et il n’en est pas moins vrai à Sherbrooke. Aider la ville à atteindre ses cibles de réductions d’émissions de gaz à effet de serre, protéger les espaces verts comme le Mont-Bellevue, maintenir l’arbre et la forêt urbaine au cœur des préoccupations puis agrandir le réseau de transport public, voilà ici que quelques exemples de ce que Mathieu Morin veut faire pour défendre les intérêts environnementaux de sa circonscription.

Soutien aux étudiants

À Sherbrooke comme dans le reste du Canada, les étudiants sont pris à la gorge par les frais de scolarité sans cesse grandissants. L’étudiant d’aujourd’hui a de la chance s’il sort de l’Université avec une dette de moins de 10 000$. Le gouvernement du Canada peut faire quelque chose, et c’est ce que Mathieu Morin
s’engage à faire : investir dans l’éducation. Travailler avec le gouvernement de la province pour rendre le bien public qu’est l’enseignement supérieur gratuit pour permettre aux étudiants de se préoccuper de leurs notes plutôt que de la balance négative grandissante dans leur compte en banque. M. Morin s’engage aussi à fournir du soutien psychologique aux étudiants pour les aider à faire face aux troubles grandissants de soucis de performance, d’anxiété et bien d’autres.

Lutte contre la pauvreté

Selon Mathieu Morin, le fait que plusieurs familles et plusieurs personnes seules n’avaient toujours pas réussi à se trouver de logement avant le 1er juillet est accablant. C’est un problème grandissant dans la région auquel il désire s’attaquer en priorité. L’augmentation de la proportion des logements sociaux est une solution qu’il compte mettre en place, tout comme l’instauration d’un revenu minimum garanti, afin de s’assurer qu’aucune famille n’est la crainte de se retrouver dans la rue, faute d’être en mesure de se trouver un logement abordable.

Contact de presseFrédéric Chenel
Attaché – Mathieu Morin
(514) 929-2899
[email protected]

Ajouter une réponse