LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Luc Fortin veut donner les moyens à Sherbrooke de faire plus pour protéger son environnement

12 octobre 2021

Sherbrooke, le 11 octobre 2021 – Le candidat indépendant à la mairie de Sherbrooke, Luc Fortin, a présenté ce matin ses engagements en matière d’environnement et de lutte aux changements climatiques. Pour lui, Sherbrooke doit désormais prendre ses responsabilités et aller encore plus loin pour protéger l’environnement, pour la qualité de vie des citoyennes et des citoyens, mais aussi pour participer à l’effort mondial de lutte aux changements climatiques.

« En matière d’environnement, il faut aller plus loin que les simples intentions, il faut se donner les moyens d’agir concrètement. C’est pourquoi je place la question de l’environnement au centre de mes priorités, au même titre que la crise du logement, et que je propose une solution tangible pour financer nos actions afin de lutter contre la crise climatique. Nous avons tous des intentions louables en matière de protection de notre environnement, mais nous devons pouvoir mettre en place des solutions qui sont réalisables à très court terme ».

Utiliser le Fonds d’interventions prioritaires pour agir rapidement

Comme il s’est engagé à le faire lors de son annonce sur les logements abordables, Luc Fortin entreprendra des démarches pour créer le Fonds d’interventions prioritaires dès son arrivée à l’Hôtel de Ville. Ce Fonds aura pour objectif de répondre rapidement et efficacement à des situations particulières, ponctuelles, urgentes et ciblées.

Le Fonds d’interventions prioritaires sera alimenté par les redevances générées par la cryptomonnaie. En effet, la Ville de Sherbrooke touche depuis quelques années des sommes importantes de cette industrie. Or, ces argents sont inclus dans la contribution versée à la Ville par Hydro-Sherbrooke et s’ajoutent aux autres revenus pour ainsi financer les dépenses de fonctionnement.

Dans les profits générés par Hydro-Sherbrooke en 2020, on évalue à environ 7 M$ les revenus générés par la cryptomonnaie. Cette industrie faisant partie d’une nouvelle économie, ses retombées à venir sont difficilement prévisibles, bien que les projections soient optimistes. Selon Luc Fortin, la prudence commande néanmoins que les revenus d’Hydro-Sherbrooke émanant des activités liées à la cryptomonnaie soient exclus des revenus de la Ville et ne servent pas à financer des programmes récurrents.

M. Fortin s’est engagé à dédier 50 % des sommes qui iront dans le Fonds à combattre la crise du logement à Sherbrooke au cours des quatre prochaines années, l’autre 50 % sera consacré, également au cours des quatre prochaines années, à des actions environnementales ponctuelles et supplémentaires, comme des interventions pour contrer les plantes envahissantes dans nos cours d’eau ou des mesures pour contrer les impacts des îlots de chaleur, par exemple.

Protéger nos joyaux

L’une des premières motivations pour s’établir à Sherbrooke est sans aucun doute la proximité avec la nature et l’abondance d’espaces verts. En effet, notre territoire est riche de diversité et de potentiel. Il demande toutefois à être protégé et, pour ce faire, il faut être proactif sous peine de laisser la situation actuelle perdurer. C’est pourquoi Luc Fortin s’engage à :

  • Interdire les coupes à blanc ou massives dans le cadre de développements immobiliers et exiger une juste et équivalente compensation, en nature et non en argent, de toute perte écologique survenue ;
  • Lutter activement contre les plantes envahissantes dans nos cours d’eau en augmentant les actions pour les enlever, en collaboration avec les organismes locaux déjà engagés et avec les autres acteurs régionaux ;
  • Mieux contrôler les accès aux plans d’eau de la Ville pour éviter l’importation d’espèces envahissantes et s’assurer que les accès existants disposent des ressources requises en cette matière pour les usagers (stations de lavage, surveillance adéquate, etc.) ;
  • Ne pas hésiter à faire usage, lorsque besoin, d’un règlement de contrôle intérimaire pour protéger nos boisés lorsqu’un risque réel de déboisement pèse sur une forêt d’intérêt local afin de nous donner le temps d’agir dans l’intérêt collectif ;
  • Être conséquent et exemplaire, en tant que ville, en poursuivant et en augmentant nos efforts pour éviter les épisodes de surverse, notamment en continuant la construction de bassins de rétention et en consolidant notre réseau pluvial ;
  • Octroyer un siège à l’Association citoyenne des espaces verts de Sherbrooke au Comité consultatif d’urbanisme ;
  • S’assurer que la Ville se porte acquéreur de la ferme Rogeau afin de la mettre à l’abri de la spéculation immobilière et de s’assurer que nous aurons l’opportunité d’en faire un lieu pour tous les Sherbrookois et les Sherbrookoises, dédié à une mission collective et environnementale.

« Il y a une prise de conscience collective sur la façon dont on développe notre territoire et sur l’importance de protéger nos joyaux naturels. Il faut maintenant que cette prise de conscience se transforme en actions par les différents gouvernements, dont les municipalités. C’est pourquoi je crois fermement que 2021 doit être un tournant dans la manière dont nous développons notre ville, car oui il faut poursuivre le développement, mais il ne peut plus se faire au détriment de l’environnement et de notre qualité de vie », a déclaré Luc Fortin.

Mieux développer notre territoire

Notre relation au territoire que nous occupons a une incidence directe et importante sur la qualité de notre environnement et sur notre empreinte écologique. La Ville de Sherbrooke ne peut nier son rôle important en cette matière et doit agir en conséquence. Pour ce faire Luc Fortin s’engage à :

  • Réclamer du gouvernement du Québec un droit de préemption immobilier comme l’a obtenu la ville de Montréal afin de permettre à son administration, lorsqu’un immeuble ou un terrain est mis en vente par son propriétaire, de s’en porter acquéreur de manière préférentielle. Cette façon de faire permet de mieux planifier l’organisation du territoire et d’éviter un long et coûteux processus d’expropriation;
  • Axer le développement de la Ville autour de ses communautés de proximité. Il est essentiel que les quartiers et les arrondissements soient des milieux de vie diversifiés où on habite, se divertit et s’approvisionne, à échelle humaine et idéalement en utilisant le transport actif ou collectif. Pour y arriver, il faudra notamment augmenter la mixité des usages pour favoriser l’émergence d’une offre diversifiée (résidentielle, commerciale et de services) qui répond aux besoins de la communauté.
  • Lutter contre les îlots de chaleur : il faut revoir la manière dont nous permettons la construction ou la rénovation d’immeubles ou d’installations, comme les stationnements, afin de limiter activement les îlots de chaleur. Encourager le verdissement d’espaces, le recours à des matériaux ayant un impact moindre et la plantation d’arbres et d’arbustes.

Aller plus loin en matière de tri

Au-delà de la responsabilité citoyenne relativement à l’environnement, la Ville doit mettre en place les services requis à l’exercice de cette responsabilité. C’est pourquoi Luc Fortin s’engage à :

  • Travailler activement et de concert avec les personnes impliquées, pour mettre en place la collecte à trois voies (déchets, recyclage et compost) pour tous les types d’immeubles et pour tous les citoyens.

« Je suis père de quatre enfants, malgré leur jeune âge, ils sont déjà très préoccupés par les questions qui touchent à l’environnement. C’est notre devoir d’être à leur écoute, car ce sont eux qui devront vivre avec les décisions que nous prenons aujourd’hui. Nous devons agir pour qu’ils puissent à leur tour profiter de nos espaces verts et de nos plans d’eau comme les générations antérieures ont pu le faire. C’est ce que mon administration fera », a conclu le candidat Fortin.                                

Source : Charles-Philippe Thibault, Directeur de campagne Responsable des relations médias

Ajouter une réponse