LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Midi Musique
    Avec David Bak
    Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte rendu sherbrookois

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Le Compte-Rendu sherbrookois offre un regard neuf sur l’actualité locale.

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Nos Émissions Arts et cultures

Midi Musique

avec David Bak

Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy et Lucie Rainville

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Le gouvernement du Canada soutient les personnes survivantes de la violence fondée sur le sexe au Québec

13 juillet 2020

SAINT-JÉRÔME, QC, le 13 juill. 2020 /CNW/ – Ces derniers mois, la vie quotidienne des organismes à but non lucratif et non gouvernementaux, y compris les organismes travaillant à soutenir les victimes et les survivants de toute forme de violence fondée sur le sexe, a été particulièrement ébranlée avec la pandémie de la COVID-19 qui a ajouté une pression supplémentaire sur leurs ressources déjà limitées et précieuses. Le gouvernement du Canada est déterminé à continuer de les soutenir le mieux possible.

Tout le monde mérite d’être en sécurité et de vivre une vie exempte de violence.
Dans des situations de violence, il est essentiel que les personnes survivantes aient accès en temps opportun à de l’aide et à des services qui répondent à leurs besoins.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’honorable Pablo Rodriguez, Lieutenant du Québec et Leader du gouvernement à la Chambre des communes, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, a annoncé que le gouvernement du Canada investira 675 000 dollars dans Le Phare des Affranchi(e)s, un organisme qui s’efforce d’aider les survivants de la traite de personnes.

Le Phare des Affranchi(e)s créera une plateforme de liaison qui réunira plusieurs partenaires et parties prenantes pour promouvoir les références et les mesures de soutien en temps opportun aux personnes survivantes de la traite de personnes, y compris celles qui sont victimes d’exploitation sexuelle. La plateforme contribuera à renforcer la collaboration entre le secteur privé, les médias et les organismes d’intervention, pour assurer une vision partagée, ainsi que des approches durables et novatrices dans l’effort pour aider les personnes survivantes et prévenir toutes les formes de traite de personnes.

Le 3 décembre 2018, la ministre Monsef a annoncé un financement de plus de 50 millions de dollars pour près de 60 projets comme celui présenté aujourd’hui dans des communautés de tout le pays. Ce financement aidera les personnes qui ont survécu à la violence fondée sur le sexe et leurs familles, y compris celles qui ont été mal desservies, comme les femmes autochtones et leurs communautés, les enfants et les jeunes, les personnes LGBTQ2, les femmes de diverse communautés culturelles, les femmes qui sont nouvelles arrivantes, réfugiées ou sans statut, et les femmes vivant avec un handicap.

Citations

« Notre gouvernement est fier de pouvoir supporter des projet comme celui de « Le Phare des Affranchi(e)s » pour soutenir les personnes survivantes et leurs familles. L’enveloppe budgétaire pour contrer la violence fondée sur le sexe a été décidée en consultation avec les cheffes de file du mouvement des femmes dont les conseils judicieux continuent d’aider à orienter la première stratégie canadienne pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Les cheffes d’organismes de femmes nous ont demandé davantage de financement s’étendant sur de plus longues périodes afin de pouvoir répondre à la demande toujours grandissante pour leurs services, une simplification du processus des demandes de financement, et plus de ressources pour soutenir les personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe qui sont le plus marginalisées et mal desservies. Notre gouvernement a su écouter. La violence fondée sur le sexe ne peut être tolérée, et nous continuerons de travailler avec les personnes survivantes, partenaires communautaires et autres ordres de gouvernement pour mettre fin à toute forme de violence fondée sur le sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

« Les survivants de la traite des personnes et leurs familles méritent non seulement d’être protégés, mais aussi de pouvoir s’épanouir et de réaliser leur plein potentiel. Pour y parvenir, nous avons besoin d’approches durables et innovantes qui rassemblent tous les partenaires afin de combler les lacunes et d’apporter un soutien opportun à chacun. Je suis heureux de faire cette annonce aujourd’hui car cet investissement du gouvernement du Canada permet au Phare des Affranchi(e)s de piloter un projet visant à mieux soutenir les survivants dans la province de Québec. »

L’honorable Pablo Rodriguez, C.P., député
Lieutenant du Québec
Leader du gouvernement à la Chambre des communes

« La traite des personnes est un problème très réel ici au Québec et, bien qu’elle touche des personnes de tous horizons, ce sont particulièrement les femmes et les filles qui en souffrent. Pour créer des mesures de soutien véritablement axées sur les personnes survivantes, nous aurons besoin d’une diversité de partenaires venant de multiples domaines d’expertise. Notre plateforme contribuera à façonner des approches de politiques stratégiques concernant la traite de personnes, à améliorer les services existants et à promouvoir une connaissance plus approfondie à l’échelle locale. Nous remercions le gouvernement du Canada de croire en notre travail. »

Nathalie Khlat, présidente du conseil d’administration et directrice des projets
Le Phare des Affranchi(e)s

Faits en bref

  • À ce jour, près de 700 maisons d’hébergement pour femmes et centres d’aide aux femmes victimes d’agression sexuelle ont reçu des fonds grâce au financement de 50 millions de dollars qui a été annoncé dans le cadre du plan d’intervention économique pour répondre à la COVID-19.
  • Jusqu’à présent, le gouvernement du Canada a investi plus de 200 millions de dollars pour prévenir la violence fondée sur le sexe, soutenir les personnes survivantes et leurs familles et créer des systèmes juridiques et judiciaires plus réactifs.
  • L’appel de concepts Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leurs familles représente le plus important montant de financement jamais annoncé pour des programmes visant spécialement à aider divers groupes de personnes survivantes de violence fondée sur le sexe et leurs familles.
  • En juin 2017, Femmes et Égalité des genres Canada (anciennement Condition féminine Canada) a annoncé la toute première stratégie fédérale visant à prévenir et à contrer la violence fondée sur le sexe.

Produit connexe

Document d’information

Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe de Femmes et Égalité des genres Canada

À la suite de l’annonce de juin 2017 de Il est temps : La Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, Femmes et Égalité des genres Canada (anciennement Condition féminine Canada) a lancé le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe en janvier 2018.

Le Programme de lutte contre la violence fondée sur le sexe complète le Programme de promotion de la femme du Ministère et aide les organismes qui œuvrent dans le secteur de la lutte contre la violence fondée sur le sexe à élaborer et à adopter des pratiques prometteuses pour combler le manque de soutien aux personnes survivantes et à leur famille.

Bien que la violence touche des personnes de tous les genres, âges, cultures, ethnies, lieux géographiques et milieux socioéconomiques, certaines populations sont plus à risque et font face à des obstacles supplémentaires pour accéder aux services. Le Programme de lutte contre la violence fondée sur le sexe répond à ce besoin en versant des fonds aux organismes admissibles à l’échelle locale, régionale et nationale pour des projets qui comblent les lacunes dans le soutien de groupes précis de personnes survivantes, y compris les femmes autochtones et d’autres populations mal desservies, comme les enfants et les jeunes, les communautés LGBTQ2, les femmes sans statut, réfugiées ou immigrantes, les personnes âgées, les femmes vivant dans des communautés de langue officielle en situation minoritaire, les femmes vivant dans des communautés nordiques, rurales et éloignées, et les femmes vivant avec un handicap.

Appel de concepts : Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leurs familles

En janvier 2018, la ministre Monsef a annoncé un financement de 20 millions de dollars pour un appel de concepts dans le cadre du nouveau Programme de lutte contre la violence fondée sur le sexe. À la suite du dépôt du budget de 2018, le financement du Programme de lutte contre la violence fondée sur le sexe a plus que doublé, ce qui signifie qu’un plus grand nombre d’organismes, comme les centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles, sont en mesure de mieux aider les groupes de population les plus à risque d’être victimes de violence. Le Programme de lutte contre la violence fondée sur le sexe repose sur une approche de soutien aux organismes communautaires novatrice, qui met l’accent sur :

  • une période de financement plus longue pouvant aller jusqu’à cinq ans;
  • un processus de demande en deux étapes, qui a réduit le fardeau administratif pour les organismes demandeurs; moins de renseignements à fournir dans la phase conceptuelle initiale, ce qui représente une simplification du processus de demande pour les organismes;
  • l’élargissement du bassin de bénéficiaires admissibles pour inclure les groupes d’ouvriers et les syndicats; les provinces, les territoires, les municipalités et leurs organismes; les organismes et instituts de recherche, les centres d’expertise, les établissements d’enseignement (p. ex. universités, collèges, cégeps, écoles secondaires, commissions scolaires ou districts scolaires), ainsi que les établissements de santé, les hôpitaux et les prestataires de services de soins de santé;
  • l’essai et l’évaluation de pratiques prometteuses, ce qui se traduira par des répercussions et des résultats clairs pour la population canadienne.

Projet Québec

L’annonce d’aujourd’hui porte sur un organisme choisi pour recevoir un financement fédéral au Québec :

Le Phare des Affranchi(e)s

Titre du projet : Phare ensemble, une solution innovante pour une réponse améliorée aux besoins des personnes survivantes de la traite de personnes au Québec

Montant du financement : 675 000 $

Le Phare des Affranchi(e)s créera une plateforme de liaison qui réunira plusieurs partenaires et parties prenantes pour promouvoir les références et les mesures de soutien en temps opportun aux personnes survivantes de la traite de personnes, y compris celles qui sont victimes d’exploitation sexuelle. La plateforme contribuera à renforcer la collaboration entre le secteur privé, les médias et les organismes d’intervention, pour assurer une vision partagée, ainsi que des approches durables et novatrices dans l’effort pour aider les personnes survivantes et prévenir toutes les formes de traite de personnes.

Créé en 2015, Le Phare des Affranchi(e)s est un organisme de bienfaisance qui œuvre à l’amélioration des services existants pour les personnes survivantes de la traite de personnes ainsi qu’à la promotion de la création de nouveaux services et programmes. Il s’efforce d’éduquer et de sensibiliser le Québec aux réalités de la traite de personnes grâce à des ateliers de formation et d’orientation en matière de prévention et d’intervention. Sa mission est de travailler pour arriver à une société digne dans laquelle les personnes ne sont plus exploitées.

Liens connexes

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada dans les médias sociaux :

SOURCE: Femmes et Égalité des genres Canada

Ajouter une réponse