LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte-rendus sherbrookois

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et Étudiants Centre St-Michel

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Tant qu’à consommer

avec ACEF Estrie

Nos Émissions Arts et cultures

Ciné Brunch

avec Jim Boulay

Revue cinéma

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

La détresse des personnes aînées dépasse la situation dans les CHSLD

3 juin 2020

MONTRÉAL, le 3 juin 2020 /CNW Telbec/ – De plus en plus nombreuses au Québec, les personnes aînées doivent néanmoins faire face à un immense vide de services dans toutes les facettes de leur vie. Dans une note de recherche publiée aujourd’hui, l’IRIS a analysé la situation des personnes de 65 ans et plus au Québec sous plusieurs angles : santé, finances personnelles et revenu, technologie et logement, par exemple.

« La situation qu’on observe ces jours-ci dans les CHSLD constitue une toute petite partie des problèmes que nous acceptons de faire vivre aux personnes aînées du Québec », prévient Eve-Lyne Couturier, chercheuse à l’Institut. L’étude qu’elle a menée montre que les personnes âgées rencontrent plusieurs défis dans leur vie quotidienne et que les institutions pour y répondre sont mésadaptées à leur réalité. Qui plus est, les recours (plaintes, procédure judiciaire, etc.) pour corriger une situation déplorable sont limités. Les étapes sont souvent complexes, les moyens de communication difficiles d’accès et les délais parfois très longs, un enjeu crucial à un âge avancé.

La chercheuse explique que « le point d’entrée dans le système est confus, les procédures sont complexes et les délais de traitement sont beaucoup trop longs. Est-il normal d’avoir besoin d’un GPS pour trouver et utiliser les services disponibles de façon adéquate ? », questionne la chercheuse. Or, si rien ne change, les choses risquent d’empirer puisque le Québec comptait 19,3 % de personnes de 65 ans et plus en 2019 et que cette proportion bondira à 28 % en 2066.

De nouvelles institutions pour améliorer leurs conditions de vie

Proposition 1 : L’IRIS propose ainsi d’une part la mise en place d’une Direction de protection des aîné·e·s (DPA) dont le mandat sera de veiller au bien-être des personnes âgées. Celle-ci pourra récolter des données, mener des enquêtes et forcer le gouvernement et les organismes publics à agir.

Proposition 2 : Afin d’aider les personnes personnes âgées à « naviguer » à travers le système, l’Institut suggère en outre la mise sur pied d’un guichet unique à qui pourraient s’adresser les aîné·e·s. Celui-ci aurait pour tâche d’identifier les besoins des usagers en plus d’offrir, entre autres, un service d’accompagnement aux plaintes pour soutenir les personnes qui se butent à des problèmes.

Communiqué complet et lien vers la note : https://bit.ly/communique-aine-e-s.

SOURCE: IRIS – Institut de recherche et d’informations socioéconomiques

Ajouter une réponse