LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et Étudiants Centre St-Michel

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Tant qu’à consommer

avec ACEF Estrie

Nos Émissions Arts et cultures

Ciné Brunch

avec Jim Boulay

Revue cinéma

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Innovons pour développer une agriculture durable

19 février 2020

MONTRÉAL, le 19 févr. 2020 /CNW Telbec/ – La Coop fédérée et sa division Sollio Agriculture accueillent avec ouverture les recommandations du rapport de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) dans le cadre de son mandat d’initiative sur les pesticides. Maintenant, il faut favoriser l’innovation et l’agriculture de précision pour accélérer notre virage vers une agriculture encore plus durable. Nous sommes satisfaits que le rapport en souligne l’importance dans ses recommandations et celles-ci devront dorénavant servir à mettre en place des moyens pour assurer un avenir durable aux entrepreneurs agricoles et leur famille.

« Il est important de le rappeler : nous sommes une coopérative.  Nos clients sont d’abord et avant tout nos membres.  Des liens de confiance et de respect mutuels se développent au fil des ans entre nos agronomes et nos membres. Ces liens sont à la fois sains et essentiels au transfert technologique vers les fermes. Le choix de leur conseiller doit être laissé aux entrepreneurs agricoles qui sont les mieux placés pour décider ce qui est bien pour leurs entreprises », déclare Gaétan Desroches, chef de la direction de La Coop fédérée.

La réduction de l’usage de pesticides passe par l’innovation

Il est vrai qu’il faut réviser certaines mesures actuelles.  Le respect des bandes riveraines et les zones sensibles dans les champs est capital et il est bien que la Commission s’y attarde, puisqu’il s’agit d’une pratique qui réduit le risque sur la santé des producteurs et sur l’environnement, mais qui doit être mieux appliquée.

Or, il faut aussi aller plus loin. « Nos élus doivent mettre en place les conditions d’une agriculture gagnante, qui reposera sur l’innovation au champ. C’est l’innovation, en technologie et dans les pratiques, qui permettra une réduction de l’utilisation des pesticides », affirme Sébastien Léveillé, vice-président exécutif de La Coop fédérée et chef de la direction de Sollio Agriculture.

Le Québec doit miser sur l’agriculture de précision. L’intégration de nouvelles générations de biotechnologies, la robotisation et le développement d’applications et d’outils d’aide à la prise de décision utilisant l’intelligence artificielle ainsi que les conseils agronomiques à la fine pointe du savoir, sont les avenues à privilégier. L’agriculture est un écosystème complexe puisqu’elle interagit avec les trois dimensions du développement durable : humaine, écologique et économique.   Nous réitérons l’importance de la gestion parasitaire intégrée, qui engage les producteurs à respecter les meilleures pratiques, dont une identification adéquate des ravageurs et à n’utiliser certains pesticides de synthèse qu’en dernier recours.

Le gouvernement du Québec doit maintenant donner naissance à un plan d’agriculture ambitieux :  donner aux 18 000 entrepreneurs agricoles québécois les moyens d’innover, pour ainsi assurer la pérennité de notre agriculture et mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Vous pouvez consulter le résumé du mémoire de La Coop fédérée et de Sollio Agriculture ici : bit.ly/2l33C8V.

À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante entreprise agroalimentaire au Québec, la seule coopérative agricole pancanadienne et la 24e plus importante coopérative agroalimentaire au monde. Elle représente plus de 120 000 membres, producteurs agricoles et consommateurs regroupés dans près de 60 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes. Elle emploie plus de 14 000 personnes et son chiffre d’affaires s’élève à 6,5 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte près de 19 000 employés et un chiffre d’affaires combiné de 9,5 milliards de dollars. Ses activités se séparent en trois divisions : Olymel S.E.C., Sollio Agriculture et Groupe BMR inc. Pour en savoir plus, visitez le www.lacoop.coop/.

À propos de Sollio Agriculture
Sollio Agriculture, la division agricole de La Coop fédérée, est un chef de file canadien dans le secteur de l’agriculture. Elle se spécialise dans la commercialisation des intrants agricoles et les services agronomiques à valeur ajoutée. Elle bénéficie de la synergie entre trois secteurs : les productions animales, les productions végétales et la commercialisation des grains. Présente dans presque tout le Canada, elle compte près de 1 100 employés et a réalisé des ventes de 2,125 milliards de dollars en 2018 tant au Canada qu’à l’international. Pour plus d’information sur Sollio Agriculture, visitez sollio.ag.

SOURCE: La Coop fédérée

Ajouter une réponse