LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Rock et ses racines
    Avec Patrice Desmarais
    Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Rue Wellington Nord

avec Sylvie L Bergeron

Compte rendu sherbrookois

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Le Compte-Rendu sherbrookois offre un regard neuf sur l’actualité locale.

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne, Antoine Forcier et David Bak

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Nos Émissions Arts et cultures

Mélo-Pause

avec

Phonoscope

avec Claude Émond

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Etudiants Bomptonville

Divers sujets avec les étudiants de l’école Sec. de Bromptonville

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Nos Émissions Musiques

Vibration Reggae

avec

Vibration reggae vous fera voyager musicalement!

Midi Musique

avec David Bak

Midi Musique se veut une émission ludique pour la saison estivale.

BarbaLove

avec Barbara Secours

avec Barbara Secours

Africulture

avec

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Émission Hip Hop avec Chele et Keej

Bleu Jazz

avec

Ponctués de commentaires d'entrevues avec celles et ceux qui font l'actual

Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Ici, l'animateur passionné vous propose le meilleur du rock métal des année

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Pour le meilleur du rock : Inconnu, méconnu et rarement

Frañol

avec Hugues Montmigny

Frañol - Musique Latine

Mansae

avec Arianne Hamel

Regard sur la Pop coréenne.

En français S.-V.-P.

avec Vincent Marceau

Club Country

avec Jessy Aulis et Annie Plante

Musique country américaine

Maniaco Progressif

avec Gérald et Jean-Pierre Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)...

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut.

Rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent.

Calor latino

avec Cesar Gomez

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique.

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Improvisation multiple et cacophonie au ministère de l’Éducation – La FPEP-CSQ se demande sur quelle planète vit Jean-François Roberge

3 juin 2020

MONTRÉAL, le 3 juin 2020 /CNW Telbec/ – La Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ) n’en peut tout simplement plus de la multiplication des annonces improvisées du ministère de l’Éducation depuis le 16 mars dernier, à un tel point que son président, Stéphane Lapointe, se demande si le ministre Jean-François Roberge vit sur la même planète que tout le monde.

Le président de la FPEP-CSQ soutient que l’annonce à la dernière minute de la formation en juin de « camps pédagogiques » pour les élèves ayant des difficultés d’apprentissage est la goutte de trop qui fait déborder le vase.

« Il faut bien comprendre qu’en dépit de l’éclosion de la pandémie, le personnel de l’enseignement privé a continué à travailler et a dû s’adapter du jour au lendemain à faire de l’enseignement à distance et du soutien pédagogique. Tout le monde a dû apprendre sur le tas, comme on dit. Mais ce n’est pas cela le pire. Le pire a été le ministère de l’Éducation qui nous envoie constamment de nouvelles directives qui modifient les précédentes et qui obligent, d’une fois à l’autre, le personnel à devoir revoir ses façons de faire et à s’adapter », dénonce Stéphane Lapointe.

Une gestion chaotique

Ce dernier va jusqu’à qualifier de chaotique la gestion du ministère de l’Éducation depuis la mi-mars, qui semble dirigé par un ministre littéralement perdu, qui ne sait plus où il va et qui change constamment de direction sans trop savoir pourquoi.

« Les directives changent chaque semaine. C’est complètement fou. On dirait que le ministre de l’Éducation s’est donné comme mission d’épuiser le personnel et de le démotiver pour le pousser à quitter la profession. La tâche des enseignantes et des enseignants augmente et explose à chaque nouvelle directive. C’est complètement fou et ça donne la nette impression que le ministre et son ministère n’ont plus aucune vision et que l’improvisation est devenue la nouvelle approche éducative à Québec », analyse le président de la FPEP-CSQ.

Un ministre qui doit redescendre sur terre

Stéphane Lapointe prévient le ministre Jean-François Roberge que ça ne peut plus continuer ainsi, qu’il doit se ressaisir et mettre fin à la cacophonie qui règne dans son ministère.

« Il faut arrêter les annonces improvisées pour plaire à tout le monde et recommencer à penser l’éducation au Québec en tenant compte des intérêts des élèves et de la réalité vécue par le personnel. La mise sur pied de « camps pédagogiques » à compter de juin, alors que les enseignantes et les enseignants doivent en même temps continuer leur enseignement à distance, préparer les bulletins de fin d’année, prévoir les signatures pour les albums de finissants et bien d’autres choses, ne tient pas la route. Il est plus que temps que Jean-François Roberge redescende sur terre », conclut le président de la FPEP-CSQ.

Profil de la FPEP-CSQ

La Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ) regroupe plus de 2 800 membres répartis au sein de 47 syndicats et œuvrant dans quelque 42 établissements scolaires du primaire, du secondaire et du collégial, répartis dans dix régions du Québec.

SOURCE Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ)

Ajouter une réponse