LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Les Nuits Impossibles
    Avec Mathieu Lecours
    Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Élections municipales

avec Alain Roy

Émission matinale

avec

à venir

Info Weekend

avec Robert Legault

à venir

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

avec Élèves de l’École secondaire de Bromptonville

Émission des jeunes de l’ESB

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et les étudiants du Centre Saint-Michel de Sherbrooke

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Nos Émissions Arts et culture

Pêle Mêle

avec Sylvie L. Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec René Cochaux

L’actualité littéraire d’ici et d’ailleurs

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L. Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L. Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

La référence de l’information faunique au Québec!

Sports Estrie

avec Michael Innes et Francis Montmigny

Sport régional

Nos Émissions Musique

Zeste musical en remixe

avec Sylvie L. Bergeron et Patrice Desmarais

Les choix coups de cœur de nos personnalités issues de différents horizons

On jase de toi

avec Alex Trudel

Émission musicale avec des entrevues dynamiques

Sous un ciel Blues

avec Martin Lachance

Découvrir le BLUES sous tous ses styles, influences et artiste

Zeste musical

avec Sylvie L. Bergeron et Patrice Desmarais

Les choix coups de cœur de nos personnalités issues de différents horizons

Culture francophone en chansons

avec Yves Lenoir

Poètes, chanteuses, chanteurs connus, peu connus et souvent pas connus!

BarbaLove

avec Barbara Secours

Des chansons d’amour, encore et encore!

Clic Franco

avec Valérie Girard

Nouveautés musicales québécoises

Alerte Métallique

avec Luc Lainé

Le meilleur de la musique métal

Brooke City Radio

avec Chele & Keej

Votre émission hip-hop à Sherbrooke

Bleu Jazz

avec Alain Robert, Jean-François Martel et Clément Huneault

Blues et jazz à l’apéro

Le Maître du Métal

avec Mathieu Lecours

Le meilleur du rock métal

Filières Rock

avec DenisMo, Charley, Richard et Cynthopia

Le rock dans tous ses états

Frañol

avec Hugues Montmigny

Un savoureux mélange de chansons en français et en espagnol

En français SVP

avec Vincent Marceau

La meilleure musique franco de toutes les radios

Club Country

avec Jessy Aulis et Annie Plante

Musique country américaine et canadien anglophone

Maniaco Progressif

avec Jean-Pierre Bourgault et Gérald Bourgault

Une émission qui voyage dans le temps (des années 70 à aujourd’hui)

Pour les sages et les fous

avec Michel Roy

Émission axée sur la diversité musicale tout azimut

Le rock et ses racines

avec Patrice Desmarais

Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent

Calor latino

avec Cesar Gomez

Calor latino s’adresse à tous les amateurs de musique latine

Rendez-vous du country centre-ville

avec Alain Roy

Ce rendez-vous du centre-ville présente la musique country francophone

Diapason

avec Yves Robidoux

Présentation commentée des compositeurs et de la musique classique

Douceurs musicales

avec Donald Thibault

Émission de musique Nouvel Âge

Les Nuits Impossibles

avec Mathieu Lecours

Un tour de piste de plus de 30 genres musicaux par nuit, tous en lien avec

Tout l’monde en place

avec Robert Legault

Musique traditionnelle québécoise

Illusion emploi Estrie

15 septembre 2021

Sherbrooke, 15 septembre 2021 – À quelques jours des élections, nous effectuons un bilan des réponses obtenues de la part des partis politiques en Estrie sur leurs intentions face à notre demande.

Une lettre d’engagement a été envoyée auprès d’une trentaine de candidates et candidats de différents partis et circonscriptions de l’Estrie (voir lettre d’engagement). Nous considérons essentiel de connaître leurs intentions en tant qu’éventuelle personne élue comme députée et représentante d’un parti sur des questions d’actualité en lien avec l’emploi et les conditions dans lesquelles s’exercent l’emploi.

La pénurie de main-d’œuvre est de plus en plus criante, et ce, dans de nombreux secteurs. Dans les solutions envisagées et proposées par certains partis on parle d’un recours accru à la main-d’œuvre temporaire, qui a déjà connu une expansion phénoménale depuis les dernières années (sauf depuis la COVID). Notre demande portait sur cette catégorie de travailleuses et travailleurs précaires et visait le statut migratoire de ces personnes.

Nous avons reçu deux accusés réception (la candidate libérale de Brome-Missisquoi et la candidate du Bloc québécois de Sherbrooke sans AUCUN engagement. Cela nous inquiète et nous démontre que pour les partis politiques, les situations déplorables, les cas d’abus, le déni des droits et le droit d’immigrer n’est pas un enjeu important.

La relance économique, la création de nouveaux emplois et la réponse positive à la pénurie de main- d’œuvre ne se feront pas sans pouvoir compter sur l’arrivée des nouveaux travailleurs et de nouvelles travailleuses provenant de la migration économique. Le mutisme des candidates et candidats des différents partis nous laissent craindre le pire, car la reprise de l’emploi est certes d’une grande importance, mais des emplois dans quelles conditions???

Nous ne sommes plus à l’ère du saupoudrage ou d’une réformette des programmes de travail temporaires. Un sérieux coup de barre s’impose concernant les programmes pour ne pas favoriser et développer une sous catégorie de travailleuses et de travailleurs, précaires, abusé.es et facilement éjectables ainsi qu’un sta- tut leur permettant d’avoir un sentiment d’appartenance et une sécurité comme résidente ou résident.

Source: Manon Brunelle, Illusion-Emploi de l’Estrie

LETTRE D’ENGAGEMENT

Aux candidats et candidates aux élections fédérales

Objet : Lettre d’engagement pour les droits des travailleurs et des travailleuses étrangers.ères temporaires

Madame, Monsieur

Le Québec et le Canada font de plus en plus appel à de la main-d’œuvre « migrante », c’est-à-dire des personnes venant de l’extérieur du pays à qui on accorde un permis de travail temporaire en vertu de certains programmes fédéraux et qui doivent retourner dans leur pays d’origine à la fin de leur contrat. Les travailleuses et les travailleurs migrant.es viennent occuper des emplois qui ne trouvent pas preneur dans la main-d’œuvre locale. Ces personnes proviennent généralement de pays où le chômage et la pauvreté sévissent et elles ont un but bien précis : améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille.

Comme organisme, nous avons rencontré ces dernières années de ces travailleurs et travailleuses qui ont eu de grandes difficultés à faire respecter leurs droits notamment à cause du permis de travail nominatif, fermé à un seul employeur. De plus, des barrières linguistiques et de l’isolement social entravent la compréhension des contrats de travail et la recherche d’informations et de ressources pour les appuyer. Les conditions de logement ont notamment fait la man- chette dans des serres agricoles au mois de juin dernier et nous avons souligné que cette problématique n’est pas nouvelle, ni isolée. C’est la conséquence d’un statut migratoire précaire et trop souvent nous prenons en compte les seuls besoins en main-d’œuvre sans tenir compte de l’expérience et des droits des personnes qui oeuvrent pour nous nourrir, nous soigner, produire et nous acheminer des biens et des services pourtant si essentiels comme la crise sani- taire l’a démontrée.

Nous vous invitons à vous engager à retenir les améliorations concrètes proposées par des organismes partenaires, soit le Centre des travailleurs et des travailleuses immigrant.es (CTI) et le Réseau d’aide aux travailleurs et aux travailleuses migrant.es agricoles du Québec (RATTMAQ). Malgré la loi et le règlement régissant le régime de travail migrant, on constate trop d’infractions des règles existantes. Malheureusement, trop peu d’employeurs sont sanctionnés, alors que nombre de travailleurs et de travailleuses migrant.es, victimes de violation des droits, subissent des conséquences trop lourdes.

Nous concentrons notre lettre en vous invitant à vous engager concernant le nœud crucial de cet enjeu, soit le statut migratoire précaire. La précarité du statut d’immigration et la dépendance de l’employeur à l’égard de l’obtention, du maintien et du renouvellement du statut d’immigration constitue le facteur le plus fondamental de la vulnérabilité des travailleurs et des travailleuses étrangers.ères temporaires. Le permis de travail fermé renforce plus particulièrement cette dépendance et pérennise un rapport de force inévitablement disproportionné. Pour cette raison, faciliter l’obten- tion d’un permis de travail ouvert et assurer l’accès à la résidence permanente sont indispensables afin de réellement protéger les droits des personnes migrantes au Canada. Lorsqu’une personne migrante se trouve dans un conflit avec son employeur, et surtout quand un procès judiciaire est en cours, son statut d’immigration constitue une barrière majeure. L’obtention d’une résidence permanente est en effet une condition incontournable pour remédier à leur vul- nérabilité.

Veuillez accepter, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations et nous apprécierons votre signature à cette lettre d’engagement en nous acheminant votre réponse,

Manon Brunelle, coordonnatrice de l’organisme Illusion Emploi de l’Estrie

Ajouter une réponse