LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Une équipe d’arpenteurs et de professionnels universitaires sur le terrain de la MRC

4 juillet 2019

Coaticook, le 4 juillet 2019.

À la suite des fortes inondations que l’ensemble du Québec a connues en 2017, le gouvernement du Québec a mis en place des projets de cartographie des zones inondables. Sur le territoire de l’Estrie, la MRC de Coaticook, la MRC du Haut-Saint-François et la ville de Sherbrooke se sont vus octroyer une somme de 2,7 millions de dollars dans le but de mettre à jour les zones inondables sur leur territoire. Ce sont l’ensemble des rivières de la MRC qui sont ciblées par ce projet d’envergure. Ce dernier vise à améliorer les cartes de zones inondables sur le territoire à l’aide des méthodes les plus actuelles. Le projet prendra en compte les changements climatiques et il aura aussi pour objectif de réduire les risques pour la population.

Le projet est financé par le gouvernement du Québec et il est réalisé en partenariat avec l’Université de Sherbrooke et ses départements de génie civil et de géomatique. Le tout nécessite une cueillette de données terrain essentielles à la mise en place des modèles et des cartographies des zones inondables. Alors au courant de la prochaine année, ne vous surprenez pas à rencontrer des équipes d’arpenteurs et de professionnels universitaires présents sur le terrain pour collecter des données à proximité des rivières et des cours d’eau du territoire.

-30-

Sources :

Amélia Carr, agente de communication marketing à la MRC de Coaticook [email protected], 819-849-7083 poste 240

Informations :

Marie-Claude Bernard, coordonnatrice de l’aménagement à la MRC de Coaticook

Ajouter une réponse