LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

  • Le rock et ses racines
    Avec Patrice Desmarais
    Nouveautés et classiques du rock, en plus des styles qui s'y apparentent
Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Pour les sages et les fous

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Covid-19: Hausse importante de cas positifs sur le territoire Estrien

8 novembre 2020

Sherbrooke, 8  novembre 2020 – Le nombre cas positifs, répertorié le 7 novembre 2020, a fait  un bond important avec un chiffre record de 90 nouveaux cas en une seule journée en Estrie portant le total à 3088 cas positifs depuis le début de la pandémie.

« Nous avions vu la cadence  monter  au  cours  de  la  dernière  semaine  avec  des  données  dépassant nos plus grosses  journées  de  la  première  vague.  Tous  les  groupes  d’âge  et  les  secteurs de notre territoire sont touchés mais nous avons trois zones plus critiques : les secteurs d’Asbestos, de Lac-Mégantic et de Granby où  de  nouvelles  mesures  plus  restrictives  ont  été  mises en place pour freiner la propagation », souligne le Dr Alain Poirier, directeur  de  santé  publique en Estrie.

En plus des appels ciblés au dépistage, notons la dérogation autorisée hier par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin que le nombre de visiteurs dans les résidences privées pour aînés (RPA) passe temporairement de 6 à 2 à la fois pour chaque résident, et ce, tout en maintenant l’application stricte des mesures de protection. « Nous l’avons vu sur notre territoire et ailleurs en province, lorsque le virus s’invite dans une résidence où se trouvent des aînés, les conséquences peuvent être catastrophiques. C’est une mesure normalement associée au palier d’alerte rouge mais nous l’avons demandée pour éviter d’exposer inutilement les personnes de 70 ans et plus hébergées dans un lieu commun », explique le Dr Poirier. Des mesures restrictives similaires concernant les visiteurs sont déjà en place dans les installations sous la gouverne du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. Comme répété régulièrement au cours des derniers mois, la clé pour empêcher la hausse de cas positifs réside dans le respect des mesures sanitaires et l’évitement des rassemblements. « Je fais appel à nouveau au sérieux des Estriens face à la pandémie. Nous avons bien fait jusqu’à maintenant et nous voulons rester au palier d’alerte orange qui est moins limitatif pour tous dans les activités de la vie quotidienne », insiste le Dr Poirier.

Il est trop tôt pour dire si l’Estrie, ou un secteur de son territoire, est à l’aube de passer au palier d’alerte rouge. Une rencontre entre les directeurs de santé publique provinciaux et les autorités gouvernementales a lieu chaque dimanche en fin de journée pour discuter de la situation de  toutes les régions. Les changements de palier d’alerte, s’il y a lieu, sont ensuite annoncés par le premier ministre. Rappelons que le nombre de cas positifs confirmés quotidiennement n’est que l’un des indicateurs qui déterminent le passage d’un palier d’alerte à un autre.

Toutes les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19, qui ont fréquenté un lieu en éclosion ou qui ont eu un contact étroit avec une personne positive doivent se rendre dans l’un des lieux de dépistage avec ou sans rendez-vous du territoire de l’Estrie pour se faire dépister. On le fait pour soi et pour les autres.

Renseignements : Marie-France Thibeault, Service des communications du CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Ajouter une réponse