LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

J’aime le communautaire

avec Lucie Levasseur

On vous parlent de ressources près de chez vous

Ces mots qui nous gouvernent

avec Maxime Gagne et Antoine Forcier

Les rouages de la politique locale, nationale et internationale

Pêle Mêle

avec Sylvie L Bergeron

Pot pourri musical à contenu, animé par une fille branchée sur l'actualité

Centre Saint-Michel

avec Patrice Desmarais et Étudiants Centre St-Michel

Chroniques diverses sur des sujets qui touchent des jeunes en intégrations

Tant qu’à consommer

avec ACEF Estrie

Nos Émissions Arts et cultures

Ciné Brunch

avec Jim Boulay

Revue cinéma

Arts d’oeuvres Édition semaine

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de cocktail amical, un magazine artistique et culturel au menu

Cochaux Show

avec Rene Cochaux

Émission littéraire animée par René Cochaux.

Arts d’oeuvres

avec Sylvie L Bergeron

En guise de de coquetel amical, un magazine artistique et culturel au menu

Vivement l’Estrie

avec Sylvie L Bergeron

Chroniques diverses pour mettre en valeur les acitivités récréo-touristique

Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

avec Ernie Wells

Sports Estrie

avec Steve Gosselin, Michael Innes et Francis Montmigny

Sports régionale

Bilan 2019 de l’emploi au Québec – Postes vacants au Québec : le nouveau normal?

6 février 2020

MONTRÉAL, le 6 févr. 2020 /CNW Telbec/ – Le Bilan 2019 de l’emploi au Québec – Des postes vacants : de temporaires à permanents ? dévoilé aujourd’hui par l’Institut du Québec (IDQ) révèle que le marché du travail québécois poursuit sur sa lancée. L’analyse illustre par ailleurs que le nombre de postes vacants, qui a atteint des sommets cette année, est devenu la nouvelle réalité du marché du travail au Québec.

Soutenu par une bonne croissance économique et le vieillissement de la population, le taux de chômage demeure à des niveaux historiquement bas. Ainsi, malgré le fait que le Québec comptait, en 2019, 2,4 millions d’habitants de plus qu’en 1976, son nombre de chômeurs y était le même.

« Avec cinq années consécutives de croissance nette de l’emploi et des taux de postes vacants qui atteignent un sommet historique, l’objectif de toute politique économique ne peut plus se limiter à la création d’emploi : il faut désormais viser la création de valeur, affirme Jean-Guy Côté, directeur associé de l’IDQ. C’est un message que nous martelons déjà depuis quelques années. ».

Cette nouvelle réalité exige de nouvelles pistes de solution, incluant l’accroissement de bassin de travailleurs par le biais de l’immigration et la rétention des travailleurs expérimentés. Le marché du travail doit aussi devenir plus agile, afin de répondre plus rapidement aux pénuries sectorielles et à la rareté générale dans certains domaines. Ce défi pourra être relevé en améliorant l’adéquation entre les besoins du marché du travail et la formation de la main-d’œuvre. Et pour ce faire, il faut d’abord mieux connaître et documenter ces besoins.

« D’autres solutions devraient aussi être envisagées comme un investissement plus soutenu en automatisation et l’embauche d’une main-d’œuvre plus qualifiée, ce qui permettraient aux entreprises et organisations québécoises d’accroître leur productivité », soutient Jean-Guy Côté.

PRINCIPAUX CONSTATS DU BILAN 2019 DE L’EMPLOI AU QUÉBEC

Avec une création nette de 57 400 emplois en 2019, le marché du travail québécois cumule cinq années consécutives de croissance. Plus de 280 000 emplois ont été créés au net au Québec entre 2015 et 2019.

Ces emplois sont en grande majorité à temps plein et dans le secteur privé.

Cette année encore, le taux de chômage est inférieur à la moyenne canadienne, signe d’un resserrement du marché du travail. Le Québec a le même nombre de chômeurs qu’en 1976, malgré une population plus élevée.

Si le taux de chômage des immigrants est en baisse, il demeure plus élevé que celui des natifs, particulièrement pour ceux qui sont au Québec depuis moins de cinq ans.

Avec des taux de postes vacants à leur sommet (3,6 %), les effets du vieillissement de la population se font sentir. Ce taux ne semble pas vouloir se résorber et devrait demeurer élevé.

À propos de l’Institut du Québec
L’Institut du Québec est un organisme sans but lucratif dont les recherches et les études traitent des enjeux socioéconomiques auxquels le Québec fait face. Il vise à fournir aux autorités publiques, au secteur privé et à la société civile les outils nécessaires pour prendre des décisions éclairées, et ainsi contribuer à bâtir une société plus dynamique, moderne et prospère.

www.institutduquebec.ca | @InstitutduQC

SOURCE: Institut du Quebec

Ajouter une réponse