LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

De chansons et de réflexions

Émission matinale

En alternance, aux deux semaines – Points de vue / De chansons et de réflexions

Benoit Paré & Steve Coté

En alternance, aux deux semaines – La Voix de l’itinérance / Tant qu’à consommer

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

L’Heure Saint-Michel

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Points de vue

Steve Coté

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

CFLX prend la rue

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

Juke Box International des prénoms

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

Partir en balade

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste au hasard

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Association citoyenne des espaces verts de Sherbrooke: À qui profite l’option proposée pour le boisé fabi?

25 juin 2020

Sherbrooke, le 25 juin 2020 – Des citoyens sont inquiets de l’option proposée pour faire passer dans le boisé Fabi à la fois une rue pour automobiles et un corridor pour les services municipaux.

Impossible de nier le mécontentement des citoyens face à l’option proposée par la Ville et le promoteur concernant le boisé Fabi, soit le statu quo (entente 2014).

En quoi l’option proposée par la Ville et le promoteur :

  • favorise-t-elle la proximité des citoyens avec la nature?
  • préserve-t-elle les espaces naturels arborés?
  • privilégie-t-elle un urbanisme responsable?
  • répond-elle aux besoins des citoyens de Sherbrooke (acceptabilité sociale)?

L’ACEVS souhaiterait connaître quels sont les points fondamentaux indiqués par le promoteur et la Ville de Sherbrooke qui les pénaliseraient si les services municipaux étaient passés via un passage piétonnier sans automobiles ?

Une liste longue de mauvaises décisions

 Comment la Ville de Sherbrooke compte changer le processus d’implication des citoyens en amont des décisions ainsi que le processus décisionnel afin d’éviter les projets saccages tels que :

  • la coupe à blanc d’une magnifique forêt mature pour construire le nouveau Costco (pour la distribution de gazoline pour les automobiles);
  • la coupe à blanc d’une érablière centenaire, l’assèchement de milieux humides centenaires et plus de 50% de coupe d’une prucheraie centenaire pour le projet domiciliaire du Carré Belvédère;
  • la restriction de préservation du parc des 2 ruisseaux;
  • la coupe d’un petit boisé à côté du Mt-Bellevue pour une autre station services sur la rue Dunant;
  • la tentative de vente du parc Willie-Bourassa-Auger;
  • le projet domiciliaire du Chemin Rhéaume en plein dans une zone de valeur écologique élevée.

Ne trouvez-vous pas que cette liste (non exhaustive) est longue?

L’ACEVS s’inquiète de l’impact de ce projet sur la lutte aux changements climatiques puisqu’il semble aller à l’encontre de plusieurs principes inhérents à cette lutte : priorisation de l’automobile, perte de milieu naturel, manque d’implication des citoyens, etc.

En d’autres mots nous sommes extrêmement insatisfaits.

N’est-il pas venu le moment de nous arrêter, de réfléchir et d’agir quant aux points suivants :

  • comment hausser la préservation de notre environnement ?
  • comment inclure les commentaires des citoyens dans un processus constructif ?
  • comment reconnaître la valeur économique de l’écologie dans les livres comptables ?
  • comment élever la conscience environnementale et sociologique des fonctionnaires (années 2020+) ?

 CE QUE NOUS PROPOSONS

  • Nous ne nous opposons pas au projet domiciliaire autour du Boisé Fabi;
  • L’Association citoyenne pour la protection du Boisé-Fabi et l’ACEVS recommandent l’option 2 qui permet de préserver l’intégrité écologique du boisé tout en offrant la possibilité de passer les services municipaux et un accès aux axes routiers pour les résidents. C’est un choix écologique et un leadership durable.

À propos de l’ACEVS

(Association citoyenne des espaces verts des Sherbrooke)

L’Association Citoyenne des Espaces Verts de Sherbrooke (ACEVS) est un organisme fondé en 2017 qui regroupe 7 associations citoyennes dédiées à la préservation et au développement des boisés nature de la Ville de Sherbrooke (boisé Belvédère, bois Beckett, boisé Fabi, parc des 2-Ruisseaux, parc Victoria, parc Willie-Bourassa Auger et supporté par le parc du Mt-Bellevue).

Pour renseignements : Martin Gagnon

Ajouter une réponse