LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

De Chansons et de réflexions

Émission matinale

En as-tu une grosse ?

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

La Voix de l’itinérance

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Le monde de la politique, tout un monde

Les meilleures conversations de Pele Mele

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

Cochaux Show

Le Vox du Vivarium

Pêle Mêle

Trames Sonores

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le meilleur des Sages et des fous

Le monde de rock la nuit

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Actions pour le climat: Le gouvernement canadien emprunte une bonne piste

12 août 2021

Longueuil, 12 août 2021 – L’Union des producteurs agricoles (UPA) accueille positivement les modalités du financement additionnel de 200 M$ sur trois ans visant à lancer des actions pour le climat dans le cadre du programme Solutions agricoles pour le climat.

« L’investissement annoncé lors du discours du budget en avril dernier et les modalités dévoilées aujourd’hui confirment le rôle stratégique de l’agriculture dans la lutte contre les changements climatiques. Il va aussi dans le sens du soutien accru que réclament les agriculteurs québécois et canadiens depuis de nombreuses années, à ce chapitre, pour répondre aux attentes sociétales de plus en plus élevées », a déclaré le président général de l’UPA, Marcel Groleau.

Les entreprises agricoles du Québec sont déjà très actives dans la lutte et l’adaptation aux changements climatiques, comme en témoigne la démarche Agriclimat. Les sommes investies sont donc intéressantes et permettront d’accentuer les efforts dans ce domaine.

Ces investissements permettront aussi au Canada de réduire l’écart avec les États-Unis et l’Europe au chapitre du soutien agricole, principalement en agroenvironment. En effet, le Canada soutient moins ses producteurs que les États-Unis, l’Union européenne ou les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Tous programmes confondus, les transferts budgétaires reçus par les producteurs américains, en pourcentage de la valeur totale de la production agricole, sont plus de deux fois supérieurs (8 %) à ceux reçus par les producteurs canadiens (4 %).

« Le quart du soutien aux agriculteurs américains prend la forme d’une aide directe aux initiatives agroenvironnementales. Le gouvernement canadien emprunte donc une bonne piste qu’il faudra poursuivre pour assurer la compétitivité de nos entreprises sur tous les marchés ainsi que l’autonomie alimentaire du pays. Les risques en agriculture sont importants et augmentent avec les changements climatiques. Les programmes de gestion des risques (GRE) sont déterminants à cet égard, tout autant que les actions pour le climat, et ils nécessitent un réinvestissement majeur », a conclu Marcel Groleau, rappelant que les recettes monétaires agricoles ont augmenté de 66 % entre 2010 et 2020, alors que les budgets alloués à la GRE n’ont augmenté que de 10 %, et ce, dans un environnement commercial toujours plus compétitif et volatile.

Source: Jessica Blackburn, Chargée des relations de presse et des réseaux sociaux

Ajouter une réponse