LA RADIO COMMUNAUTAIRE
DE L'ESTRIE

Écoutez-nous

Émission en cours

Nos Émissions Affaires et vie communautaire

Centre Saint-Michel

Émission matinale

En route vers l’Hôtel de ville

ESB Show (École secondaire de Bromptonville)

Info Weekend

J’aime le communautaire

Coop de Solidarité - L'Autre Toit

La Voix de la rue

Tant qu’à consommer

Témoins d’ici et d’ailleurs
Nos Émissions Arts et culture

Arts d’oeuvres

Arts d’oeuvres Édition semaine

Cochaux Show

Pêle Mêle

Vivement l’Estrie
Nos Émissions Sports et loisirs

Rendez-vous Nature

Sports Estrie

Sports Estrie
Nos Émissions Musique

Alerte Métallique

BarbaLove

Bleu Jazz

Brooke City Radio

Calor latino

Clic Franco

Club Country

Culture francophone en chansons

Diapason

Douceurs musicales

En français SVP

Filières Rock

Frañol

La Playlist Country

Le Maître du Métal

Le rock et ses racines

Les légendes du country au Québec

Les Nuits Impossibles

Maniaco Progressif

On jase de toi

Pour les sages et les fous

Rendez-vous du country centre-ville

Sous un ciel Blues

Tout l’monde en place

Zeste musical

Zeste musical en remixe

Un financement de 230 529 $ pour soutenir un projet pilote de clinique favorisant l’accès aux soins dentaires en Estrie

15 novembre 2021

QUÉBEC, le 15 nov. 2021 /CNW Telbec/ – Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce aujourd’hui un financement de 230 529 $ pour soutenir une clinique dentaire de première ligne, soit celle de la Clinique communautaire d’Asbestos, du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, dans le cadre d’un projet pilote visant à favoriser l’accès aux soins buccodentaires pour la population de ce secteur de l’Estrie vivant avec un faible revenu.

Ce projet pilote a notamment pour objectif d’améliorer l’accès aux soins dentaires préventifs et curatifs de première ligne pour la population, de développer l’intégration de la médecine dentaire au système de santé et de mettre en place des corridors de service, par exemple avec les urgences des centres hospitaliers.

Le financement permettra entre autres de bonifier l’offre de service du dentiste et de l’hygiéniste dentaire. La subvention permettra également de défrayer les coûts de fonctionnement, à hauteur de 17 550 $, et des frais de bureau, pour un montant de 14 500 $. Le CIUSSS est responsable de soutenir la clinique dans son implantation, ainsi que du recrutement et de la rémunération du personnel.

Rappelons que cette clinique dentaire constitue l’un des projets pilotes d’une démarche qui permettra de fournir des services dentaires à environ 22 000 personnes sous le seuil du faible revenu ou en milieu éloigné. Ces projets disposent d’un budget de départ équivalant à 3 millions $ pour la première année, assumé par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Citations :

« Avec un tel soutien à ce projet pilote, nous souhaitons offrir un meilleur accès aux services dentaires aux personnes vulnérables de la région de l’Estrie. Je me réjouis de ce premier pas vers une intégration plus complète de ces services à l’offre de notre réseau public. Cela s’inscrit dans une volonté d’équité pour tous, parce que la santé dentaire est un facteur important du mieux-être de nos citoyens. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

« Je suis très heureux de ce soutien essentiel accordé à une clinique déjà engagée auprès des citoyens à fournir des services plus accessibles. La population de l’Estrie affiche une belle croissance démographique, mais les besoins aussi suivent cette tendance, ce à quoi un tel appui de notre gouvernement vient répondre, de manière bien adaptée à la réalité vécue par nos communautés. Cela témoigne de l’importance que nous accordons au développement d’un meilleur filet social pour les personnes plus vulnérables, dans des milieux diversifiés et sur l’ensemble du territoire québécois. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« C’est une excellente nouvelle pour les membres de nos communautés et pour les citoyens de l’Estrie. Nous pouvons nous réjouir du soutien accordé à la Clinique communautaire d’Asbestos, qui pourra bonifier l’accès à ses soins dentaires de première ligne pour les gens d’ici, à proximité de leur domicile, et consolider des corridors de service avec le réseau local de santé et de services sociaux. »

André Bachand, député de Richmond

Faits saillants :

  • Pour l’instant, outre la Clinique communautaire d’Asbestos, quatre autre cliniques dentaires, destinées aux personnes à faible revenu ou en région éloignée, seront soutenues :
    • la Clinique de Sainte-Anne-des-Monts, du Centre intégré en santé et services sociaux (CISSS) de la Gaspésie;
    • la Clinique dentaire communautaire de l’Outaouais, du CISSS de l’Outaouais;
    • Dentaville, du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal;
    • la Clinique dentaire Jim Lund, située à la Mission Bon-Accueil, de la faculté de médecine dentaire de l’Université McGill.
  • Ces projets pilotes constituent la première phase d’une démarche ayant globalement pour but l’implantation de nouveaux modèles d’organisation des services buccodentaires permettant la réduction des inégalités sociales de santé dentaire, de même que l’harmonisation et l’organisation de services dentaires qui sauront répondre aux besoins de la population.
  • Soulignons qu’une seconde phase pourrait être envisagée, en fonction des résultats observés dans le cadre de ces projets pilotes. Si tel est le cas, nous estimons que la démarche permettrait à environ 600 000 personnes vivant en région éloignée ou sous le seuil du faible revenu, selon la mesure du panier de consommation, de bénéficier de services dentaires. Cela représenterait approximativement 7 % de la population du Québec. Un élargissement éventuel de la gamme de services offerts ainsi que des clientèles admissibles pourrait être également prévu.
  • Il est à noter que certains services dentaires publics sont déjà offerts au Québec, notamment aux enfants de 9 ans et moins, aux bénéficiaires d’un programme d’assistance sociale, aux résidents des CHSLD publics et privés conventionnés ainsi qu’aux élèves en milieu scolaire qui bénéficient de services préventifs.

SOURCE: Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux

Ajouter une réponse