En direct



Pour mieux s’outiller face à l’autisme

Québec – Le 18 mars 2019 – Le 2 avril prochain se tiendra la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

Pour améliorer la qualité de vie des autistes

Peut-on guérir l’autisme par la modification de la diète? Malheureusement, non. Mais lorsqu’un enfant se replie moins sur lui-même et se met à sourire parce qu’il n’a plus de crampes, qu’il a un meilleur sommeil ou qu’il s’alimente enfin suffisamment, n’est-ce pas une forme de guérison? Pour un autiste, se sentir mieux dans son corps est une condition essentielle pour qu’il s’ouvre au monde…et que le monde s’ouvre à lui!

L’auteure base son approche sur cinq principes selon lesquels doit s’effectuer tout changement alimentaire: prévenir les carences, adapter nos décisions à notre enfant, développer une relation positive avec la nourriture, identifier les troubles digestifs et les intolérances et, enfin, soulager et soigner.

Un livre unique et complet qui s’adresse aux parents, aux intervenants, aux éducateurs et aux autistes eux-mêmes.

Belles valeurs véhiculées à travers une histoire d’intérêt pour les enfants entre 9 et 13 ans

Sue Lian, une jeune fille de 12 ans d’origine chinoise, a été adoptée par des parents québécois. Ses beaux grands yeux bridés ont  toujours reflété la profondeur d’un cœur accueillant, ce qui lui donne un autre regard sur la vie et les choses.

Sue Lian est fébrile en cette dernière année du cycle du primaire. La troupe de danse dont elle fait partie, constituée de plus de 200 personnes de 5 à 65 ans, répète pour le spectacle de fin d’année. Mais une nouvelle venue dans la troupe, Éliane, ne fait pas l’unanimité. Sa façon de danser, ses réactions et même son apparence la rendent différente des autres filles. Lorsque Sue Lian apprend qu’Éliane vit avec le syndrome d’Asperger, elle se lie d’amitié avec elle et tente de favoriser son intégration au sein de la troupe.

Une histoire touchante sur la découverte des particularités du syndrome d’Asperger, sur le dépassement de soi, sur les bienfaits de la zoothérapie, sur l’apprentissage de la méditation et sur l’amitié malgré les différences.

Source: Les éditions le dauphin Blanc